AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campagne hivernale : le siège de Tolkhan

Aller en bas 
AuteurMessage
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Sam 4 Déc - 18:47

Cette partie était la première d'une campagne hivernale se déroulant au Games Workshop de Metz, et qui consistait en une succession de missions spéciales tirées chacune d'un supplément de règles (Guerres Urbaines, Missions Spéciales, Assaut Planétaire, etc.), et terminant par une énorme partie Apocalypse (je connais pas encore la date mais j'espère pouvoir y aller ^^. A chaque partie, le camps vainqueur gagner un atout stratégique supplémentaire pour la partie Apocalypse, cet atout étant choisi au début de cette la dernière partie.

Donc, cette première partie était un Assaut Planétaire impliquant plusieurs joueurs alignant chacun 1000 points chacun (du moins c'est ce qui était convenu au départ, mais comme d'habitude il a fallut modifier les listes pour équilibrer tout ça). Les participants à cette bataille étaient :

Dans le camps des forces du désordre qui attaquaient :

  • 1 tyrannide
  • 2 Nécrons
  • 1 Garde Impérial renégat
  • un léger renfort de space marines du chaos sur la fin
Et dans le camps des forces de l'ordre qui défendaient :

  • 1 Garde Impérial loyaliste
  • 1 Space Marine loyaliste
  • 1 Eldar (c'est moi ^^)
  • un léger renfort de space marines loyalistes sur la fin

Toutes les forces du désordre n'étant pas des véhicules arrivaient en frappe en profondeur en deux vagues au premier et au deuxième tour. L'objectif de la partie était de contrôler le plus grand nombre de points stratégiques disposés sur la table (il y en avait 4 en tout).

Au départ, j'avais prévu une liste d'armée comportant une escouade de vengeurs accompagnée d'un prophète, deux escouades de guerriers mirages, un autarque avec générateur de saut warp dans une escouade d'araignées spectrales et six dragons de feu. Mais vu qu'on était à 3 contre 4, j'ai du rajouté des points avec 1 avatar, des scorpions, des faucheurs noirs, quelques dragons de feu supplémentaire avec leur seigneur phoenix Fuegan.

Mon rapport de bataille complet va demander un peu de temps pour être écrit, mais je ne peux pas me retenir de vous dire qu'à la fin de la partie, les forces du désordre n'avaient plus que deux figurines sur la table alors que les forces de l'ordre avaient encore près de 1300 points d'armée sur la table (dont 813 points à moi ^^), et qu'on tenait les 4 objectifs. On les a complètement ANNIHILÉS !!!!!!

Bon, je m'attèle à l'écriture du rapport de bataille. Mais de toute façon, il sera mis en ligne sur le site de Games Workshop, normalement, vu que cette bataille fait partie d'une campagne. Je vous donnerai le lien dès que ce sera disponible.

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance


Dernière édition par Irul Elronhir le Ven 17 Déc - 6:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Sam 4 Déc - 23:10

Bon, j'ai essayé de récupérer les photos que j'avais fait avec mon Iphone, mais ce n'est pas vraiment concluant. Il me faudra un peu plus de temps pour les transférer sur mon PC avec suffisamment de détails (il faut que je me les envoie par fichier-joint en mail).

Je vais essayer de résumer rapidement les moments forts de la partie, du début à la fin, en mettant un style littéraire.

_______________________

Le champ de bataille était composé à moitié d'une zone urbaine et à moitié d'un terrain forestier peu dense avec quelques collines au loin, derrière lesquelles les forces du désordre avaient établies leur tête de pont sur la planète. C'était de cette direction que viendraient certainement le plus gros de la force ennemie, mais la bataille en orbite faisait que d'importants effectifs adverses pouvaient être largués directement à n'importe quel endroit de la zone de combat grâce à une frappe en profondeur.

Parmi les quatre objectifs à protéger se trouvait le canon laser de la forteresse Primus, l'antenne de communication locale, tous deux situés au coeur de la zone urbaine, ainsi que l'usine chimique et le bastion d'avant-poste se trouvant à la périphérie de la ville, juste devant les positions ennemies. Les forces de l'Ordre déployèrent leurs effectifs en conséquence, les équipes d'armes lourdes des différentes factions alliées se postant sur les toits pour disposer de la meilleure vue possible. Les chars de la Garde Impériale prirent position entre les bâtiments, leurs canons pointés sur les collines tenues par les forces du Désordre dans l’attente intenable de l’assaut, et les escouades d’infanterie se mirent à couvert dans les différents bâtiments accessibles afin de se protéger de la tempête de feu qui ne tarderait pas à arriver. A l’arrière des lignes, un appareil de soutient Valkyrie attendait de recevoir ses ordres pour aller déployer l’escouade vétérans qu’il transportait dans son ventre.

De leur côté, les eldars avaient rassemblé là une force de combat assez conséquente. La grande prophétesse Elia Ilronhir et son escouade de Vengeurs, accompagnés d’un groupe de Banshees, avait pris position dans la forteresse de la ville. Elia avait sondé l’avenir afin de découvrir comment les forces d’Elthir pouvaient obtenir la victoire, mais si elle avait trouvé réponse à cette question elle se gardait bien de le dire. Non loin, près de l’antenne de communication, l’Avatar de Khaine avait été invoqué pour mener au combat les guerriers aspects d’Elthir. Accompagnés d’une escouade de vaillants guerriers scorpions, le dieu de la guerre était impatient de massacrer ses adversaires et de faire honneur à son nom. Une première équipe de guerriers mirages étaient postée au sommet de la forteresse tandis qu’une seconde équipe occupait l’avant-poste en bordure de la ville. En orbite au-dessus de la planète à bord de son vaisseau personnel, le Grand Autarque Irul Elronhir se préparait à se téléporter avec sa garde d’araignées spectrales là où leur puissance de feu serait demandée, tandis que non loin du champ de bataille attendait le seigneur phoenix Fuegan et sa suite de dragons de feu, prêts flanquer leurs ennemis au moment opportun.

L’attaque des forces du Désordre fut annoncée par un tir d’artillerie navale effectuée par un vaisseau en orbite, qui toucha la Valkyrie de plein fouet et la réduisit en poussière. Seule la moitié des vétérans embarqués à son bord survécurent à l’explosion et se traînèrent hors de l’épave fumante, complètement désorientés.
C’est ensuite que les premières troupes ennemies apparurent au sommet des collines…


_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Dim 5 Déc - 1:17

Des pelotons d’infanterie de gardes renégats escortant un char hellhound franchirent rapidement le terrain pour partir à l’assaut de l’usine chimique où était postée une escouade tactique de space marines, tandis qu’un contingeant nécron composé d’une vingtaine de guerriers, de trois nuées de scarabs et de trois destroyers menés par le Nigh Bringer en personne avançaient vers le bastion tenue par les guerriers mirages. Le C’Tan tourna son regard froid vers un char Leman Russ qui était posté à côté du bastion et un éclair aveuglant surgit de ses yeux pour transpercer le blindé de part en part, le faisant exploser dans une gerbe flamboyante. A l’arrière-ligne, deux autres escouades de nécrons apparurent dans un éclat de lumière derrière les positions des forces de l’Ordre, menaçant les escouades d’appui tandis qu’une Mecharacnide descendit des cieux pour atterrir non loin du char Basilisk qui avait la charge de pilonner l’ennemi pendant son avancée. L’Exarque Vengeur, comprenant que cet ennemi risquait de détruire leur unique pièce d’artillerie lourde, prit les commande du canon laser jumelé de la forteresse et tira sur la machine nécron, à laquelle il causa de sévères blessures mais sans parvenir à la détruire.

Dans le même temps, deux Trygons surgirent du sol dans un cri horrible, le premier près de l’antenne de communication où il chargea l’escouade de commandement des space marines et l’autre devant la forteresse. Un prince ailé surgit des cieux nuageux pour venir se poser au pied d’un bâtiment tenu par une escouade dévastator sur laquelle il tira avec ses armes vivantes, tuant deux frères de bataille et forçant les autres à se mettre à couvert. Les nécrons téléportés à l’arrière des lignes de l’Ordre tirèrent sur l’arrière d’un Hellhound loyaliste, leurs armes à fission parvenant à détruire son canon principal et à sonner son équipage.

La réplique des forces de l’Ordre fut aussi disciplinée qu’impitoyable : les vengeurs vidèrent entièrement leur premier chargeur sur le Trygon se trouvant face à eux, guidés par les pensées de leur prophétesse qui en même temps précipitait la perte de la créature monstrueuse en sondant son destin. L’énorme bête fut abattue dans une grêle de lame et son corps s’effondra sur le sol dans un fracas de chitine brisée. De leur côté, les escouades de snipers eldars concentrèrent leurs tirs sur le Night Bringer dans l’espoir de l’affaiblir suffisamment pour l’obliger à se mettre à couvert et donc à dévier de son objectif. Leur tentative fut couverte de succès et le C’Tan stoppa son avancer pour tenter de contourner les tireurs d’élite, mais bien qu’il réussit à se mettre à l’abri de l’équipe postée dans la tour de la forteresse, celle du bastion avait toujours une ligne de vue sur lui et comptait bien l’achever rapidement.

Les escouades de soutient postées dans les bâtiments firent feu de toutes leurs armes pour contenir l’incursion des forces du Désordre qui perdirent de nombreuses troupes lors de cette première phase de tir loyaliste. Ceux qui subirent les plus fortes pertes furent bien entendu les gardes impériaux qui ne disposaient d’aucun couvert sérieux ni d’armures suffisamment robustes. Mais quelques instants plus tard, la seconde vague d’ennemis arriva sur le terrain pour apporter encore plus de destruction à la surface de la planète. Des escouades de gardes furent téléportées entre les bâtiments tandis qu’un troisième Trygon suivit de guerriers tyrannides surgirent de terre pour prendre d’assaut la forteresse et qu’un groupe d’immortels nécrons dirigés par un seigneur apparaissaient derrière les forces loyalistes. Mais la plus sérieuse menace vint sous la forme d’un monolithe nécron qui apparut au beau milieu de la zone urbaine, utilisant son arme principale pour foudroyer le premier Leman Russ qui se trouvait à sa portée. Dans le même temps, le Hellhound renégat et les soldats qui l’accompagnaient ouvrirent le feu sur l’escouade tactique occupant l’usine chimique, ne laissant en vie que le porteur de bolter lourd qui répliqua par un feu nourrit arrachant la vie à trois gardes. Un autre peloton se téléporta devant la forteresse des loyalistes et effectua une saturation de tir contre les banshees qui défendaient cette position, ne laissant aucune d’entre elles en vie.

Le corps à corps opposant l’un des Trygons à l’escouade de commandement space marine semblait devoir durer un moment alors qu’aucun des deux camps ne parvenaient pas à prendre le dessus sur l’autre, malgré les renforts d’une escouade d’assaut d’une part et d’un peloton de renégats d’autre part.

Mais les renforts de l’Ordre arrivèrent finalement lorsqu’un Drop Pod s’écrasa devant la forteresse, juste à côté du peloton de renégat qui venait d’être téléporté. Les accès se déployèrent pour en laisser sortir une escouade de cinq vétérans d’appui des Dark Angels menés par un Archiviste. Les lance-flammes intégrés à leurs bolters carbonisèrent la quasi-totalité des gardes, laissant les quelques survivant être exécutés par des gardes loyalistes postés dans un bâtiment voisin. Les vengeurs tirèrent sur le nouveau trygon qui venait d’apparaître devant eux et reproduire le même exploit, tandis qu’un tir bien calculé d’obusier de Leman Russ pulvérisa les guerriers tyrannides instantanément. Pendant ce temps, près du bastion, Irul Elronhir et ses araignées spectrales surgirent du Warp pour déchaîner une tempête de tir sur le groupe nécron le plus proche alors que les guerriers mirages à leurs côtés achevaient le Night Bringer dans une salve parfaitement maîtrisée. Privés de la présence de leur dieu, les guerriers-machines ancestrales semblèrent moins résistante car un grand nombre d’entre elles s’effondrèrent dans un fracas de pièces détachées jetées au sol, mais la satisfaction sur le visage d’Irul disparut rapidement lorsque près de la moitié des guerriers que ses soldats et lui avait mis à terre commencèrent à se relever lentement et à se diriger vers eux. Rapidement, il ordonna à son escouade d’effectuer un saut warp pour s’éloigner. De leur côté, les escouades d’armes lourdes concentrèrent leurs tirs sur le prince tyrannides qui finit réduit à un tas de chair liquéfié par les lance-plasma lourd des space marines.

C’est alors que Fuegan et ses dragons de feu arrivèrent sur le flanc tenu par les renégats qui attaquaient l’usine chimique. Le seigneur phoenix tira sur l’arrière du hellhound ennemi avec sa pique de feu, faisant exploser le véhicule dont la détonation ne manqua pas de tuer quelques gardes au passage. Les autres troupes alliées finirent de massacrer les traîtres survivants sous des salves précises. Du côté de l’antenne de communication, le combat tourna soudain en faveur des forces du Désordre alors que les spaces marines étaient presque tous massacrés par le Trygon et l’escouade de commandement de peloton des renégats. L’avatar de Khaine et les scorpions arrivèrent donc trop tard pour porter assistance à leurs alliés, mais ils parvinrent à tuer le Trygon ainsi que deux humains alors que le dernier space marine rendait l’âme. Irul avait l’impression que la bataille prenait une tournure plutôt bonne, si l’on oubliait le monolithe qui continuait de massacrer les troupes alliées, lorsque soudain une communication de son vaisseau personnel lui annonça qu’un vaisseau du chaos se mettait en position pour téléporter des forces sur le champ de bataille. Le flux warp indiquait que l’ennemi comptait débarquer juste devant le bastion des guerriers mirages, mais un coup du destin fit qu’il y eut un incident de frappe, et l’escouade de terminator du chaos qui comptaient attaquer le bastion se retrouvèrent sur les collines à la limite du champ de bataille, non loin des dragons de feu de Fuegan qui étaient tout indiqués pour les neutraliser.

Les tirs des forces du Désordre furent pour la plupart assez sporadiques et inefficaces, ne parvenant qu’à éliminer quelques gardes et à immobiliser le Hellhound loyaliste. Par contre, une escouade de renégats parvint à s’approcher suffisamment près du bastion tenu par les guerriers mirages pour carboniser ces derniers à coup de lance-flamme. Le seigneur nécron et sa suite se téléportèrent près du bastion dans le but de prendre l’objectif, alors que l’escouade de commandement des renégats parvinrent à massacrer l’escouade de scorpion en entière grâce à son capitaine, son commandant et le sergent d’escouade équipés d’armes spéciales. L’Avatar, quant à lui, sembla affecté par la perte de ses suivants car il ne parvint même pas à toucher un seul des ennemis amassés autour de lui. L’escouade de terminator du chaos avança vers l’escouade de Fuegan, tuant deux dragons de feu avec leurs bolters jumelés, mais la présence du seigneur phoenix permit aux eldars de ne pas voir leur courage flancher dans ce moment critique.

Il était temps de répliquer avec précision, et Elia envoya un message psychique à son amant Irul lui indiquant que le lien qui maintenait les nécrons sur la planète commençait à s’affaiblir et qu’il suffisait d’en éliminer encore quelques-uns pour qu’ils disparaissent. Son courage redoublé par cette nouvelle, l’Autarque ordonna à sa suite d’araignée de fondre sur les nécrons rassemblés devant le bastion pour effectuer une deuxième salve qui mettre à terre la plupart d’entre eux. Les eldars chargèrent vaillamment les quelques machines encore debout et Irul, aidé de l’exarque qui l’accompagnait, les massacra jusqu’au dernier sous les coups de son épée énergétique. Dans le même temps, les fancheurs noirs et les guerriers mirages de la forteresse dirigèrent leurs canons sur les effectifs nécrons se trouvant à leur porté, tout comme les pelotons de la garde n’étant pas déjà occupés par des renégats. En quelques instants, un grand nombre de guerriers d’aciers furent mis en pièce, et le lien rattachant les nécrons à la réalité se brisa. Ce fut un énorme soulagement pour les défenseurs lorsque le monolithe et les nécrons restant disparurent comme une image de poussière soufflée par le vent. Renforcés par cette première victoire, les dragons de feu avancèrent vers les terminators du chaos et ouvrirent le feu sur eux avec leurs fuseurs. Trois ennemis moururent instantanément mais les boucliers de protection des deux derniers tinrent bon, forçant les eldars à effectuer une charge de la dernière chance. Cependant, il s’agissait d’élus de Khorne, et le corps à corps était leur domaine de prédilection. Il ne fallut donc pas longtemps aux serviteurs du Dieu du Sang pour massacrer ces impudents qui avaient osé s’en prendre ainsi à eux.

Mais lorsqu’ils eurent fini d’étriper l’escouade d’eldars, les terminators du Chaos s’apperçurent qu’ils étaient les derniers survivants parmi les forces du Désordre envoyés sur le terrain. Les nécrons s’étaient dématérialisés après que leurs pertes soient devenues trop grandes. Les tyranides avaient toutes été massacrées depuis longtemps, et les derniers gardes renégats venaient d’être exterminés par les loyalistes, et surtout par l’escouade de vétérans d’appui qui s’était téléportée grâce à leur archiviste pour purifier les traîtres. Mais les serviteurs du Chaos, rendus frénétiques par leur récent massacre, foncèrent vers le premier objectif en vue qui s’avéra être l’usine chimique. C’est là qu’ils furent interceptés par une sentinelle de la Garde Impériale qui traînait par là depuis le début de la bataille. La machine bipède tenta de leur tirer dessus, mais les armures terminators étaient trop épaisses pour l’autocanon qu’elle portait, et le pilote choisi de charger l’ennemi, rassuré par le fait que celui-ci n’avait aucun moyen de pénétrer sa coque renforcée.

C’est ainsi que, les derniers ennemis étant coincés au corps à corps contre une sentinelle qu’ils ne pouvaient pas détruire, les forces loyalistes assurèrent leur prise sur les objectifs du champ de bataille avant de se préparer à envoyer un groupe d’extermination pour éliminer les deux survivants du chaos. Cette bataille était gagnée, mais il ne faisait aucun doute qu’il y en aurait bien d’autres…


Résultat :
VICTOIRE TOTALE !

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Ven 10 Déc - 11:51

Bon, l'article sur cette baston a enfin été mise en ligne sur le site de Games Workshop. Vous pouvez le trouver au lien ci-dessous :

http://www.games-workshop.com/gws/content/article.jsp?aId=14300142a

Sur la photo de groupe tout en haut, je suis à gauche, juste derrière le gamin qui lève le poing (joueur nécron totalement inexpérimenté qui a utilisé son Nightbringer comme un Zoanthrope tyrannide pour le laisser se faire défoncer par mes snipers ^^). Dommage qu'ils n'aient pas posté plus de photos ni plus de commentaires, mais il faut dire que comme c'était une partie se déroulant un samedi après-midi, les vendeurs étaient très occupés avec tous les clients de la pré-noël.

Quoi qu'il en soit, ce sont mes Vengeurs qui tiennent la forteresse avec la tourelle canon laser face au Trigon tyrannide dans la deuxième photo. Et sur l'image des terminators du chaos, on peut voir au loin mes dragons de feu qui les attendaient de pied ferme.

J'essayerai encore de poster une ou deux photos que j'ai prises moi-même durant la partie, mais je ne promets rien. Faut dire déjà qu'avec l'Iphone la définition est pas génial, et c'est sacrément dur de récupérer les photos.

Ce soir à 17h commence la deuxième partie de la campagne : une mission de guerre urbaine où les forces du Désordre auront pour mission de détruire le bâtiment QG des forces de l'Ordre (ce bâtiment étant choisi en secret). Je vous ferai un autre rapport, probablement dans ce même sujet, pour vous dire comment ça c'est passé.

Que l'Empereur nous garde !!! ... ha non merde, je joue mes eldars ^^


EDIT : et bien que dire... ces crétins n'ont absolument pas joué l'objectif et n'ont donc pas gagné la partie. En plus de ça, on leur a fait nettement plus de pertes qu'eux donc ils n'ont même pas eu une victoire morale ^^. Bref, encore une belle bataille pour l'Imperium et ses alliés eldars (qui ont fait quelques belles étincelles). Je vous écrirai le rapport de bataille demain soir, car là il faut que je me repose vu que je passe le TOÏC (examen d'anglais) demain matin. L'épreuve ne posera aucun problème, normalement, mais je préfèrerai quand même être bien réveillé lorsque je la passerai.

Je vous dis donc à demain pour la rédaction du rapport.


EDIT 2 : bon, je sais, j'ai pas trouvé le temps de rédiger le rapport, mais avec un peu de chance je devrais pouvoir m'en charger cet après-midi vu que je ne bosse que jusqu'à 10h (mais après j'ai juste une petite fête de noël au boulot jusqu'à 14h environ. Donc patience, ça vient.

Par contre, l'article sur la deuxième baston a été mis en ligne sur le site de Games Workshop à l'adresse ci-dessous :

http://www.games-workshop.com/gws/content/article.jsp?aId=14500011a

On y voit pas grand chose au niveau de la baston, mais y a au moins ma tronche sur deux photos ^^. Pour le bâtiment objectif, on le voit sur la photo au milieu à gauche : c'est l'église avec le haut clocher dont le toit est détruit. Là, il est au beau milieu des armées des tau, chaos et nécrons, qui avaient totalement oublié qu'il fallait détruire des bâtiments pour gagner la partie. Cet article devrait me motiver correctement pour me lancer dans l'écriture du rapport de bataille, du coup. Promis, je m'y mets rapidement ^^.

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Ven 17 Déc - 19:22

Alors je commence par les données techniques avant de m'attaquer à la description littéraire de cette bataille. Cette deuxième bataille était une mission Dévastation Totale du supplément de règles Guerres Urbains. Les défenseurs devaient choisir secrètement un bâtiment qui serait leur QG, et les attaquants devraient le détruire avant la fin de la partie. Voici les joueurs et les points d'armées que nous avions dans chaque camp :


Défenseurs :
• Garde Impériale, 1000 points
• Inquisition et sœurs de bataille, 1000 points
• Space wolfs, 1000 points
• Ultramarine, 1000 points
• Eldars du vaisseau-monde d'Elthir (moi ^^), 1000 points

Attaquants :
• Chaos, 1000 points
• Tau, 1000 points
• Nécron, 3000 points


Et maintenant, voici le rapport de bataille. Je préviens tout de suite, la fin de ce rapport est une pure invention de ma part destinée à donner un sens scénaristique à cette bataille, de même que le texte d'introduction dans le post précédent. Lorsqu'on a fait la baston au magazin de GW, il n'y avait aucune ligne scénaristique, juste que les loyalistes avaient un bâtiment-QG quelque part sur la table et qu'ils devaient le garder intact. Ne voulant pas écrire simplement un rapport de bataille basée sur un objectif aussi peu intéressant, j'ai décidé d'enjoliver un peu tout ça. D'ailleurs je dis que l'inquisiteur présent sur la table de jeu est mon personnage Asphar Silverstein alors qu'il s'agissait d'une figurine d'une armée d'un autre joueur. Donc vous voyez, j'adapte un peu le point de vue pour que cela coïncide avec mes persos et pour qu'il y ait plus d'intérêt, mais en dehors de cela tous les évènements racontés sur la bataille elle-même se sont réellement passés.

Enjoy !


__________________________________

Irul observait les quartiers dévastés de Danaterre, cette ville impériale qui était autrefois le siège d’une industrie et d’un commerce florissant sur le monde-forge de Tolkhan. Les bombardements effectués par les vaisseaux ennemis avaient transformé ce paysage urbain pour en faire une vaste étendue de ruines occupées désormais uniquement par des armées de tous bords. La majeure partie de Danaterre était encore sous contrôle impérial, mais les quartiers sud n’avaient pas résisté à une percé des troupes du chaos, aidées par un culte hérétiques qui avait infiltré la population, attaquant au dépourvu les troupes de la Garde qui défendait ce front. La situation n’était pas encore critique, mais le fait que l’ennemi ait pu établir un avant-poste derrière les remparts de la cité signifiait qu’ils pouvaient désormais lancer des attaques beaucoup plus facilement sur de nombreuses positions stratégiques.

L’une de ces positions stratégiques se trouvait justement devant Irul en ce moment même, à quelques centaines de mètres à peine des lignes de défense loyalistes : l’église Ste Rebecca. Dans ce lieu sacré aux yeux de l’Imperium se trouvait la chanoinesse Victoria Teodia de l’Ordre du Cœur Valeureux, qui y priait maintenant depuis plus de six jours sans interruption pour une raison connue d’elle seule. La chanoinesse avait ordonné aux sœurs de son Ordre d’assister les autres forces impériales à défendre la ville sur les différents fronts, à la seule exception de sa garde de Célestes qui gardaient l’édifice pendant que leur commandante cherchait la bénédiction de l’Empereur. Depuis, cette partie de la ville avait été abandonnée mais malheureusement, la percée des forces ennemies au sud de Danaterre venait de changer totalement la situation. Les troupes du chaos et de leurs alliés avançaient vers l’église Ste Rebecca, menaçant la vie de la chanoinesse qui refusait obstinément d’interrompre sa prière.

Heureusement, Elia Elronhir, la grande prophétesse du vaisseau-monde d’Elthir, avait eu une vision du destin véritable de la chanoinesse Victoria, ainsi que de ce qui arriverait si jamais elle venait à mourir. Elle avait donc non seulement demandé à Irul de mobiliser immédiatement une force d’intervention rapide pour une mission de secours, mais elle avait aussi transmis un message psyco-télépathique à l’un des acolytes d’Asphar Silverstein qui participait à la bataille, afin qu’il réquisitionne toutes les troupes impériales disponibles pour les assister dans cette opération. Ainsi, l’inquisiteur de l’Ordo Hereticus était parvenu à obtenir le soutien d’un contingent de sœurs de l’Ordre du Cœur Valeureux et de deux pelotons de la Garde Impériale, ainsi qu’un certain nombre d’astartes des chapitres Spaces Wolves et Ultramarines.

Elia savait pertinemment qu’ils n’arriveraient jamais à temps pour établir un périmètre de sécurité autour de l’église avant que l’ennemi n’y arrive, mais son exploration des futurs possibles lui avait révélé que s’ils parvenaient à monopoliser l’attention de leurs adversaires, ils pourraient gagner le temps nécessaire pour que la chanoinesse soit sauvée. Elle ignorait totalement quand et comment la commandante des sœurs de bataille échapperait ainsi aux griffes du chaos, mais elle était persuadée que c’était la seule chose qui pouvait être fait pour empêcher une catastrophe.

Lorsque les forces eldars et impériales arrivèrent devant l’église St Rebecca, l’ennemi était déjà présent en masse, et avait détruit toutes les ruines des quartiers qu’ils avaient traversés jusqu’alors. Ils étaient sur le point de s’attaquer aux bâtiments entourant l’église lorsque leur commandant, l’horrible seigneur du chaos Brandark, aperçut les premières forces eldars avancer vers eux, suivis de près par leurs alliés impériaux. Dans un rire de folie abominable, il ordonna à ses propres alliés de se préparer à la bataille, oubliant son œuvre de dévastation totale…

Le plan d’Elia avait marché. Mais à présent il fallait opposer une ferme résistance aux armées du chaos jusqu’à ce que la vision de la prophétesse se réalise, et le combat promettait d’être dur…


(suite en cours d’écriture, pas d’inquiétude cela arrivera ce soir ^^)

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Ven 17 Déc - 21:58

Les eldars et leurs alliés avaient apparemment pris leurs adversaires au dépourvu, car ils parvinrent à causer les premières pertes avec une efficacité redoutable. Un char vindicator des ultramarines posté sur le flanc gauche annonça le début de l’affrontement lorsque son obusier tira sur une phalange nécron qui avançait dans sa direction. La déflagration brisa les corps mécaniques d’une bonne dizaine de guerriers-machines, mais la présence proche d’une mecharachnide laissait présager que plusieurs d’entre eux se relèveraient rapidement. Sur le même front, un char Prédator Space Wolves avançait vers un autre groupe de nécrons, faisant feu de toutes ses armes et protégeant une escouade de dragons de feu qui profitait de ce couvert mobile pour approcher l’ennemi avec une relative sécurité. A leurs côtés, un maître loup enfourchant une monture bestiale de Fenris fonça à toute vitesse sur le premier adversaire de taille qui se présentait devant lui : un énorme dreadnought de Khorne dont les symboles blasphématoires irritaient profondément l’œil de l’astartes. Habilement, il esquiva le coup de la machine du chaos avant de détruire le poing de combat de celle-ci d’un violent coup de marteau tonnerre.

Au centre de la ligne de front, une escouade tactique d’ultramarines appuyés par un dreadnought de combat tira sur un rhino du chaos avec leurs armes lourdes. Ils ignoraient quel menace pouvait transporter ce véhicule, mais ils préféraient nettement éviter de le voir s’approcher trop avant de devoir le découvrir. Malheureusement, ils ne parvinrent qu’à détruire son fulgurant sur pivot et à légèrement secouer l’équipage, qui dévia légèrement de sa route pour se diriger vers le combat entre le chef Space Wolves et le dreadnought du chaos. A l’arrière-garde, deux escouades de sœur de bataille menées par l’inquisiteur Asphar Silverstein et sa suite observaient le combat en renforçant le morale des troupes par des discours virulents, tandis qu’un maître artilleur de la garde impérial demandait un barrage d’artillerie sur les positions ennemis. Les tirs atteignirent les destroyers lourds nécrons postés au loin, mais ne parvint qu’à en endommager un seul qui s’auto-répara immédiatement. Pendant ce temps, des escouades d’armes lourdes se postaient sur les toits afin d’obtenir de bons angles de tirs sur l’armée ennemie.

Sur le flanc droit, Elia et sa garde de Vengeurs attendait patiemment sur les remparts d’une forteresse en ruine un évènement encore inconnu qui allait stopper net l’avancée des forces chaotiques devant eux. Il y avait là une phalange d’immortels nécrons menés par un seigneur, une bande de spaces marines possédés fous furieux et surtout un land raider chaotique transportant, d’après les visions d’Elia, le seigneur Brandark et son escorte de terminators du chaos. Dans les restes du mirador, un groupe de guerriers mirages lâcha une salve sur les spaces marines possédés, tuant deux abominations et attirant ainsi la rage des survivants. Le land raider chercha à avancer vers la position des eldars pour permettre à son équipage d’effectuer une charge qui, assurément, ne pourrait jamais être contenue. Depuis sa position retranchée derrière la forteresse, entouré de son escouade d’araignées spectrales, Irul pria les dieux eldars pour qu’Elia ne se soit pas trompée sur ses visions et que l’ennemi ne l’approche pas plus.

Que ce soit grâce aux prières d’Irul ou conformément aux visions d’Elia, une boule de feu apparut dans le ciel au-dessus de la cité : c’était un drop pod des ultramarines. Il s’écrasa juste devant le land raider de Brandark qui fut alors incapable d’avancer plus loin, tandis que les larges portes du module s’ouvrait pour en laisser sortir un dreadnought de classe ironclad. La machine guidé par l’esprit d’un ancien héros du chapitre tira avec le fuseur intégré sous son marteau sismique pour vaporiser l’un des immortels nécrons à sa portée, puis se prépara à recevoir la contre-attaque ennemie avec toute sa puissance.

Cette contre-attaque fut particulièrement violente, mais ses fruits furent nettement moins abondants. Brandark et sa suite furent forcés de quitter leur transport pour engager le dreadnought ultramarine dans un corps à corps féroce où l’antique machine fut tenue en échec par les champs de protection des armures terminators, avant d’être détruit par un coup de poing tronçonneur. Cependant, son occupant eut la satisfaction d’emporter l’un des traîtres avec lui dans l’autre monde lorsque le noyau d’alimentation son corps mécanique explosa. Rageant devant cette perte peu glorieuse, le seigneur du chaos guida ses suivants vers les restes d’un bâtiment qui leur offrirait un léger couvert face aux eldars qui avaient désormais pleine vue sur eux. Les possédés cherchèrent eux aussi à avancer vers les enfants des étoiles, mais ils furent accueillis par une volée de tirs de snipers qui tuèrent les trois quart d’entre eux.

Après avoir remis sur pied un grand nombre des guerriers nécrons endommagé par le tir de vindicator, la mécharacnide nécron se dirigea vers le seigneur loup pour aider le dreadnougt du chaos dans son combat. Mais c’était sans compter sur l’adresse du space marine, ainsi que sur un petit coup du destin : il évita toutes les attaques de la machine nécron puis lui asséna un terrible coup avec son marteau, détruisant une partie de ses systèmes mais sans toutefois parvenir à la mettre hors de combat. Alors que le dreadnought commençait à se remettre lentement des coups reçus précédemment, le seigneur loup décida d’en finir avec lui de façon à pouvoir se concentrer sur la mécharachnique. D’une attaque bien placée, il perfora le compartiment interne du marcheur, tuant son occupant cadavérique sur le coup. C’est là qu’une étincelle provoquée par l’attaque fit exploser les réserves de prométhéum portées par le dreadnought dans une déflagration qui enveloppa totalement les deux combattants restants. Lorsque la fumée se dissipa, le seigneur loup se tenait encore droit sur sa fière monture tandis que la mécharachnide gisait lamentablement au sol, ses circuits principaux grillés par les flammes.

Cherchant à limiter le potentiel de destruction des impériaux, une équipe de destroyers lourds nécrons tirant sur le vindicator, détruisant son obusier. Dans le même temps, deux hammerhead tau visèrent les éléments vitaux de leur ennemi, mais leurs canons n’avaient apparemment pas été correctement calibrés et leurs tirs ratèrent complètement leurs cibles. Comprenant que la situation n’était pas glorieuse, une escouade de guerrier de feu décida de quitter la protection de son devilfish de transport pour avancer vers la ligne de front et tenter d’apporter leur aide.

La phalange dont les troupes avaient été réparées par la mécharachnide désormais détruite pénétra dans la ruine d’un bastion militaire depuis lequel ils tirèrent sur l’escouade tactique ultramarine, mettant trois astartes hors de combat et obligeant les autres à se replier. Le lande raider tira sur le dreadnought des fils de Guilliman avec toutes ses armes et détruisit son multifuseur pour permettre au rhino du chaos de s’approcher du seigneur loup pour faire débarquer non loin de lui son terrible chargement : une douzaine de berserkers de Khorne. Ces hérétiques avides de carnage coururent en direction du chef Space Wolves qui se préparait à les réceptionner… sans s’apercevoir qu’ils entraient dans le champ de tir des escouades d’armes lourdes impériales ainsi que celle des faucheurs noirs eldars. Ces derniers firent pleuvoir la mort sur les fidèles du dieu du sang, massacrant près des deux tiers d’entre eux avant que les troupes impériales finissent les autres, ne laissant aucun survivant. Le seigneur loup put donc diriger son attention sur une autre phalange nécron située plus loin, afin de s’approcher des escouades d’armes lourdes.

C’est alors qu’un éclair aveuglant apparut devant le bastion où s’étaient retranchés les guerriers nécrons. C’était la téléportation d’une escouade de terminators ultramarines menés par un archiviste du chapitre. Le psyker usa immédiatement de son pouvoir psychique Vengeur pour anéantir la plupart des ennemis mécaniques, appuyé par toutes les armes de tir de son escouade. Seuls deux ennemis restèrent debout après cette véritable tempête de destruction, mais une autre mecharacnide venue de l’arrière garde nécron se dirigea vers eux afin de réparer ceux qui pouvaient encore l’être. Elle fut rapidement interceptée par les tirs précis des snipers eldars et s’écrasa au sol dans un grand fracas de métal.

De son côté, le moment qu’Elia avait attendu depuis le début de la bataille était enfin venu : d’un seul geste, elle ordonna à ses Vengeurs d’effectuer un tir de saturation sur Brandark et sa suite, tout en usant de ses pouvoirs pour précipiter les serviteurs du chaos vers leur perte. D’une pensée, elle indiqua à Irul qu’il était temps pour lui de bouger, et dans l’instant suivant l’autarque et ses araignées spectrales apparurent devant la position retranchée du chaos pour apporter leur puissance de feu à la grêle de lame des vengeurs. Quatre terminators tombèrent sous les tirs des eldars, laissant Brandark seul avec le porteur du lance-flamme lourd. Ces deux survivants refusèrent de se laisser abattre par ces techniques de lâche, et attendirent que les araîgnées spectrales se retirent pour avancer vers Elia et ses vengeurs.

Mais la prophétesse avait déjà prévue cela, et avait fait avancer une escouade de banshees sur le flanc droit pour intercepter Brandark. Face à de tels spécialistes du corps à corps et en net infériorité numérique, le seigneur du chaos semblait n’avoir aucune chance. Mais un malheureux coup du sort frappa les banshees lorsqu’elles furent mystérieusement ralenties par une force obscure et stoppées dans leur élan, laissant le terminator avec lance-flamme libre de carboniser quatre d’entre elles, mettant en fuite les survivantes. Pendant un instant, Irul crut qu’Elia était en très mauvaise posture, mais c’est à ce moment-là que l’église Ste Rebecca s’illumina de l’intérieur, ses vitraux laissant s’échapper une lumière dorée si intense qu’elle illumina la voûte nuageuse du ciel nocturne. Lorsque la lumière disparut, la porte principale de l’église s’ouvrit lentement, mais personne ne l’avait poussée.

L’être qui en sortit était la chanoinesse Claire Ophelias, mais ce n’était plus la chanoinesse Claire Ophelias. Elle était devenue autre chose : un ange de destruction flottant au-dessus du sol porté par deux grandes ailes de plumes blanches éclatantes, une flamme dorée brûlant à la surface de son épée. Ses yeux étaient amplis d’une quiétude qui contrastait étrangement avec la puissance incroyable qui se dégageait de son être, comme si elle n’était pas conscience de ce pouvoir qu’elle venait de recevoir par la volonté de l’Empereur lui-même. Ou peut-être que le contact avec le Maître de l’Humanité l’avait élevé à un niveau de conscience supérieur, et qu’à présent elle regardait le monde non plus comme une simple humaine, mais comme une incarnation de la puissance de l’Empereur lui-même.

Derrière elle apparut son escouade de Céleste qui, malgré la présence de nombreux ennemis autour de l’église, ne chercha pas à ouvrir le feu. L’apparition soudaine de la sainte vivante attira aussitôt l’attention de toutes les forces du chaos qui se précipitèrent vers elle dans le seul but de la tuer. Mais c’était sans compter sur les troupes de l’Imperium qui, leur courage décuplé par la présence de la sainte, lancèrent un assaut généralisé sur les positions ennemies dans la ferme intention de les massacrer jusqu’au dernier. L’issue de la bataille ne faisait désormais plus aucun doute…



Résultat :
VICTOIRE

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Lun 20 Déc - 18:00

Bon, je vais essayer de me mettre à l'écriture du troisième rapport de bataille de cette campagne. Ce fut encore une belle victoire pour les impériaux et leurs alliés, une bataille riche en actions héroïques et en moments forts qui nous ont donné l'impression d'avoir rempli notre devoir avec brio.

Par contre, la partie a duré quatre tours et il y avait 8000 pts d'armée de chaque côté (enfin, sur le papier, vous comprendrez plus tard), donc ce rapport sera très long, mais il manquera forcément des choses car je ne peux pas me rappeler de tout. Il y aura l'essentiel, principalement les actions eldars mais aussi d'autres actions qui ont contribué à la victoire de l'Impérium.

Je poste une première partie du rapport de bataille ce soir avant de me coucher, quel que soit la quantité de texte que j'aurais réussi à écrire. Restez vigilants, donc ^^.


EDIT : Avant que je vous donne la version littéraire de la mise en place de cette bataille, je vais vous expliquer comment cela s'est passé au niveau des règles de jeu :

Au départ, on devait jouer un scénario du supplément de règle Missions de Bataille, plus précisément un scénario pour la Garde Impériale nommée Guerre de Position. Dans ce scénario, les deux armées déployaient sur la table uniquement les unités de Troupe et de Soutient n'étant ni des véhicules (marcheurs compris), ni des escouades disposant d'un transport assigné. Chaque armées disposait de 1D6 pions d'obstacles style barbelés, barricades ou pièges à chars qu'il pouvait placer n'importe où sur la table. Afin de représenter le fait que les armées se livraient jusque là à une guerre d'usure, toutes les unités déployées à découvert étaient considérées comme occupant des positions retranchées, et disposaient donc d'une sauvegarde de couvert à 4 tant qu'elles ne se déplaçaient pas. L'Impérium prenait le premier tour sur un 2 et c'est ce qui s'est passé (la malédiction du "tout sauf un 1" n'est pas tombée ^^). L'objectif était de contrôler le plus possible d'objectifs parmi les 4 qui avaient été placé sur le terrain.

Cependant, on a eut un petit problème : en raison de la neige, plusieurs joueurs qui s'étaient inscrit ont du annuler et parmi eux il y avait principalement des joueurs du chaos. Cela a fait qu'au lieu d'avoir un léger déséquilibre facilement gérable en ajoutant des figurines supplémentaires dans un camps, on s'est retrouvé à 8 joueurs loyalistes contre 4 joueurs chaotiques, à raison de 1000 points chacun. Il y avait donc 4000 points d'écart entre les deux armées.


Liste des joueurs loyalistes :

  • 1 garde impérial (impossible de le faire passer renégat pour équilibrer : il jouait avec les loyalistes depuis le début de la campagne)
  • 1 chasseur de sorcières
  • 1 ultramarine
  • 1 crimson fists (figurines magnifiques, soit-dit en passant)
  • 3 eldars, dont moi

Liste des joueurs chaotiques :

  • 1 space marine du chaos, affilié à Khorne (a pas eu de chance, c'est tout ^^)
  • 1 nécron (gremlins 1)
  • 1 ork (gremlins 2)
  • 1 tau (très bon joueur)
  • (1 garde impérial renégat qui est arrivé en renfort au deuxième tour... pour se faire massacrer comme les autres ^^)

Du fait de ce gros déséquilibre, nous avons décidé de mettre en place ces deux règles spéciales :

  • Alors que les loyalistes devaient se soumettre aux règles de déploiement du scénario, les chaotiques pouvaient placer tout le reste de leur armée à 6 pas de leur bord de table, comme s'ils venaient d'arriver en renfort. Cela faisait que pour le premier tour, le rapport de force était à peut près équilibré (les loyalistes avaient plus de troupes en réserves que d'unités déployées sur la table).
  • Toutes les unités chaotiques n'étant pas des QG ou des véhicules pouvaient revenir en jeu UNE SEULE FOIS après avoir été intégralement détruites, comme si elles disposaient de la règle spéciale Assaut Soutenu.

Mais comme vous allez pouvoir le découvrir dans le rapport de bataille, cela n'a pas suffit pour permettre aux chaotiques de prendre l'ascendant. Il faut dire aussi qu'il y avait parmi eux deux gremlins (traduction : "gamin inexpérimenté, stupide et/ou arrogant qui croit que Warhammer 40.000 est un jeu facile à jouer") qui leur ont bien évidemment plombé la partie.


Et maintenant, on passe en mode Role Play ^^.

Enjoy !


_______________________________________________


L’attaque des forces du Chaos et de leurs alliés sur les quartiers sud de la ville de Danaterre avait forcé les défenseurs de l’Imperium à réorganiser leurs effectifs pour empêcher cette ligne de front de reculer encore plus. Cependant malgré les conseils de la grande prophétesse Elia Ilronhir et de son allié secret le seigneur inquisiteur Asphar Silverstein, l’état-major de la Garde Impériale décida de mobiliser toutes les troupes disponibles pour établir de nouvelles positions défensives impénétrables, croyant que c’était par le sud que le chaos chercherait à atteindre le site de fouille du Schéma de Construction Standard. Les spaces marines, quant à eux, étaient déjà presque tous mobilisés sur divers points stratégiques afin de faire pencher la balance ou simplement pour permettre à la Garde de se regrouper.

Mais ce faisant, l’état-major avait affaibli bon nombre d’autres lignes de défense sur les autres secteurs de Danaterre qui continuaient de subir des assauts réguliers de la part de l’ennemi. Elia Elronhir savait pertinemment que le chaos chercherait à profiter de cette faiblesse pour mener une nouvelle offensive beaucoup plus meurtrière que celle accomplie au sud, mais malheureusement le futur commençait à devenir beaucoup trop incertain, et ses visions devenaient floues. Le carnage constant qui frappait la planète de Tolkhan impliquait des milliers d’évènements qui pouvaient chacun influer sur le cour du destin, créant une infinité de possibilités qu’il était impossible de toutes explorer avant le moment fatidique.

Ne sachant quoi faire pour protéger la cité et le sort de la planète, Elia décida de s’en remettre à l’expérience et au savoir de ses plus proches alliés en matière de stratégie. Une réunion secrète entre l’état-major eldar et le groupe d’enquête de l’inquisiteur Silverstein se tint dans les ruines d’un bâtiment de l’Administratum désormais abandonné, afin d’établir une stratégie pour contrer le prochain mouvement du chaos qui était, cela au moins apparaissait clairement à Elia, imminent. Le grand autarque Irul Elronhir proposa de retirer du combat une partie des forces actuellement engagées pour les garder en réserve en attendant de savoir d’où viendrait l’assaut ennemi. La grande mobilité des armées eldars leur permettaient aisément de réaliser ce genre de stratégie, mais il en était autrement pour les troupes impériales dont les mouvements étaient beaucoup plus lents.

Néanmoins, l’inquisiteur Silverstein s’était rapproché de plusieurs officiers de terrain impériaux qui avaient gagné sa confiance lors de leurs derniers engagements. Quant aux sœurs de bataille de l’Ordre du Cœur Valeureux, il en avait déjà réquisitionné deux escouades complètes pour l’escorter durant son enquête. Le seigneur de l’Ordo Hereticus décida de placer au nord de la ville toutes les forces qu’il pourrait rassembler et, si la chance était avec eux, ils ne seraient pas trop loin lorsque le chaos attaquerait. Sachant qu’il était difficile d’exiger plus des humains, les eldars approuvèrent ce choix puis repartir mobiliser leurs troupes, disparaissant parmi les ombres de la cité en ruine…


C’est sur le front nord-Ouest, au niveau de la zone industrielle Gamma-9, que le chaos dirigea son offensive. Cette zone n’avait rien de particulier et ne présentait aucun intérêt stratégique direct, sinon le fait de déboucher sur l’une des artères de circulation de la ville, l’avenue du commandant Macharius, qui permettrait ainsi d’y déplacer rapidement d’importants effectifs de chars pouvant faire toute la différence dans le déroulement du conflit. Pour pouvoir accéder à cette avenue, le chaos devait parvenir à déloger les troupes impériales de plusieurs bâtiments stratégiques qui leur serviraient alors de tête de pont pour lancer des assauts plus profondément dans ce secteur. Mais cela faisait si longtemps que ce terrain était disputé, sans jamais tomber complètement entre les mains de l’un ou de l’autre des deux factions, que ces dernières avaient finies par creuser des tranchées pour se protéger des longs échanges de tirs. Il y avait là des impériaux, bien sûr, mais aussi quelques eldars qui tenaient vaillamment la ligne aux côtés de leurs alliés humains, usant de leurs armes sophistiquées pour repousser chacune des vagues d’assaut qui arrivaient régulièrement pour éprouver leurs défenses.

Mais c’est alors que les guerriers mirages postés sur l’un des points d’observations aperçurent clairement de larges effectifs ennemis qui approchaient de leurs positions. Aussitôt, ils transmirent l’information à l’état-major d’Elthir qui leur ordonna de tenir la position en attendant les renforts qui ne sauraient tarder.

C’est ainsi que commença l’affrontement qui sera nommé plus tard par les eldars d’Elthir la Bataille des Poings Sanglants…



_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Jeu 30 Déc - 19:30

Bon, j'ai participé aujourd'hui à la partie apocalypse qui terminait cette campagne hivernale. Pour ne pas laisser traîner le suspens, je vous dirais simplement que l'imperium et ses alliers ont gagné la partie, mais de justesse (s'il y avait eu un tour de jeu en plus, on se faisait écraser à coup sûr, vu le nombre de blindés et de super-lourds qu'il y avait en face...).

Cela m'a rappelé qu'il fallait que je termine le rapport de bataille de la partie Guerre de Position, dont malheureusement je ne me souviens plus de grand choses vu le temps qui s'est écoulé depuis. J'en ai cependant gardé plusieurs souvenirs de moments forts que je ne manquerai pas de vous raconter sous une version littéraire bien inspirée que je vais tenter d'écrire demain dans la journée, tant que la fête du nouvelle-an n'a pas encore formaté ma mémoire ^^.

En attendant, bonne continuation à tous et bonnes fêtes d'avance !

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Ven 31 Déc - 12:30

La première vague de l’armée adverse était assez conséquente, constituée d’une alliance inquiétante de space marines du chaos de Khorne, de guerriers nécrons et de tau corrompus. Les éclaireurs du front Ouest annonçaient également un contingent de garde impériaux renégats qui se dirigeaient vers la zone Gamma-9 pour apporter leur aide. Pire encore, les orks présents depuis des décennies sur Tolkhan étaient parvenus à pénétrer dans la ville par milliers, avançant en ligne droite en massacrant tous ceux qu’ils rencontraient pour finalement se diriger eux aussi vers le lieu de l’affrontement historique. Par chance, les peaux-vertes n’étaient pas menées par un big boss ork, mais par un chef de clan ayant récemment vaincu en duel un chef de clan rival pour en assimiler les troupes afin d’attaquer la cité-ruche. Ce leader était grandement inexpérimenté et sa victoire récemment acquise lui donnait trop de confiance, une faiblesse que les eldars ne manqueraient pas d’exploiter au maximum de leur potentiel.

L’enchevêtrement des futurs possibles devenaient si dense que même Elia ne pouvait plus prédire l’avenir, d’autant que la Grande Ennemie semblait avoir flairé la présence des nombreux psykers eldars présent sur Tolkhan. Elle avait donc dirigé une grande partie de son attention sur ce monde au bord de la destruction, cherchant sa relâche une âme vulnérable dont elle pourrait se repaître. Il devenait donc extrêmement risqué pour les enfants des étoiles de sonder le Warp avec une présence aussi malveillante qui ne manquerait pas de remarquer la moindre de leurs erreurs. Par une courte transmission télépathique, Elia supplia Irul de renoncer à participer au combat sous l’aspect de l’araignée spectrale, craignant pour sa vie et encore plus pour son âme, mais le grand autarque d’Elthir renonça. Si les informations concernant les orks étaient véridiques, il allait falloir employer une force anti-infanterie extrêmement mobile et impitoyable qui serait à même de démoraliser totalement les orks, et pour cela l’aspect de l’aigle chasseur était loin d’être aussi efficace que celui de l’araignée spectrale. C’est donc avec résolution et confiance qu’Irul Elronhir endossa une nouvelle fois l’armure qu’il portait depuis maintenant si longtemps, priant les dieux eldars pour qu’aucun des membres de son escorte ne devienne la proie de Slaneesh.

Cependant, les renforts d’Elthir étaient encore loin lorsque l’ennemi arriva sur le champ de bataille, et les quelques troupes assignées à la défense de cette zone allaient devoir essayer de le retenir suffisamment longtemps pour espérer remporter la victoire. Les orks arrivaient sur le flanc gauche, tandis que les nécrons et les taus tenaient fermement le centre et que le chaos avait fermement l’intention de percer sur le flanc droit : lorsque la silhouette inquiétante d’un prince démon de Khorne apparut au sommet d’une colline, aux côté d’un land raider du chaos et de frénétiques berserkers de Khorne, la confiance des défenseurs commença à fléchir…

Mais c’est alors que les troupes impériales reçurent une communication orbitale que l’inquisiteur Silverstein, alors en train de rejoindre le lieu de la bataille, retransmis aux forces eldars :


- Ici Pedro Kantor, du chapitre astartes des Crimson Fists ! Ne vous inquiétez pas pour ces space marines : nous allons nous occuper personnellement de ces traîtres ! Concentrez-vous sur les autres fronts, et gardez un œil sur le ciel !

Quelques instants après la fin de cette transmission, un unique drop pod surgit de la voûte nuageuse et tombât derrière la première vague des forces du chaos. Lorsque ses portes automatisées s’ouvrir, le maître de chapitre Kantor et une escouade complète de vétérans d’appui Crimson Fists en sortir pour semer la confusion dans les rangs des astartes corrompus. L’escouade se divisa en deux groupes, le premier mené par Kantor lui-même pour abattre le prince démon tandis que l’autre dirigea ses armes sur l’énorme land raider. Chacun des membres de l’escorte du capitaine était équipé d’une arme combinée bolter-fuseur, et ils profitèrent de la confusion provoquée par le violent atterrissage de leur nacelle pour utiliser leurs tirs antichars contre ces deux cibles prioritaires. Le prince démon reçu plusieurs blessures sévères mais sa volonté de rester dans l’espace réel était encore forte, et Kantor comprit alors qu’il allait devoir l’affronter en duel s’il souhaitait pouvoir renvoyer cette abomination dans le Warp. De leur côté, l’autre moitié de l’escouade parvint à immobiliser le lande raider et à détruire deux de ses armes primaires, à défaut de pouvoir détruire l’imposant véhicule. Aussitôt, voyant leur maître en grande difficulté, les berserkers gravirent la colline en sens inverser pour se diriger vers les astartes loyalistes, mais ce n’était pas le genre d’ennemi qui pouvait faire peur à Kantor et à ses vétérans.

L’intervention inattendue des space marines provoqua une telle surprise chez les alliés du chaos que les défenseurs de l’imperium et des eldars purent récupérer l’initiative et faire pleuvoir sur leurs ennemis une véritable grêle de tirs. Deux escouades de faucheurs noirs dirigèrent leurs armes sur une escouade d’arme lourdes du chaos afin de couvrir les vétérans Crimson Fists, tandis que des échanges de tirs violents entre eldars, taus et nécrons traversèrent le centre de la zone de combat. Les troupes de la garde impériale qui tenaient le flanc gauche firent avancer une partie de leurs troupe vers l’un des bâtiments stratégiques de la zone Gamma-9 tandis que leurs escouades de soutient pilonnaient les orks qui avançaient vers eux, ralentissant quelque peu leurs progression. Mais au lieu de diminuer leur morale en montrant la puissance de feu caractéristique de l’Imperium, ces pertes ne firent qu’augmenter l’excitation des peaux-vertes qui enjambèrent les cadavres de leurs semblables avec encore plus de frénésie.

La réaction des forces du chaos fut aussi rapide que violente, menée par un prince démon blessé mais encore bien déterminé à montrer sa pleine puissance aux servants de l’Empereur. Il chargea Kantor et les cinq vétérans qui l’avaient suivi, engageant un violent combat contre le maître de chapitre où aucun des deux adversaires ne parvint à prendre le dessus. Mais l’arrivée imminente des berserkers allait certainement changer l’équilibre du combat…

Une première partie des renforts impériaux et eldars arriva finalement sur le terrain, à commencer par l’autarque Irul Elronhir et son escorte d’araignées spectrales, qui surgirent du Warp juste devant la marée ork qu’ils criblèrent de tirs avant de se replier vers les lignes de défenses impériales. Un prisme de feu descendit de la haute atmosphère pour se poser à l’arrière-garde afin de délivrer un tir destructeur au milieu de la horde tandis qu’une escouade de vengeurs eldars prenait position dans une ruine au centre de la zone, se préparant à recevoir les peaux-vertes par une grêle de lame impitoyable. L'’inquisiteur Silverstein arriva lui aussi sur le flanc gauche, accompagné par une escouade de sœurs de bataille de l’Ordre du Cœur Lumineux, et se dirigea vers le bâtiment stratégique que venaient de prendre l’un des pelotons d’infanterie de la garde. Les tirs d’armes d’appui continuèrent de pilonner les orks avec toujours plus de puissance, et la conviction du chef de clan commença à fléchir alors qu’il voyait autant de boyzs être fauchés sans pouvoir causer la moindre perte ennemie…

D’autres troupes des Crimson Fists débarquèrent en Thunderhawk au centre de la formation pour avancer vers les positions nécrons dans le but de prendre position dans le petit parc qui séparait les deux armées en cet endroit du front. Et sur leur droite, deux autres escouades de vengeurs d’Elthir avancèrent vers un autre bâtiment stratégique, couverts par des renforts de la garde impériale qui tentèrent d’affaiblir les rangs des berserkers avançant inextricablement vers Kantor et sa suite. Les vétérans qui n’étaient pas engagés dans le violent corps à corps contre le prince démon se replièrent sur la position du drop pod et délivrèrent des salves de tirs expertes contre toutes les troupes ennemies se trouvant à leur portée, employant au mieux les munitions spéciales dont ils disposaient.

Les berserkers courraient du plus vite qu’ils pouvaient, mais ils arrivèrent trop tard pour sauver leur seigneur : celui-ci fut bannit dans le Warp sous leurs yeux lorsque le maître de chapitre Kantor le mit à terre d’un tir de son antique fulgurant, la Flèche de Dorn, avant de lui transpercer le visage d’un puissant coup de gantelet énergétique. La mort du prince démon fut ressentie par toute l’armée du chaos et de ses alliés corrompus, hormis les nécrons, et donna aux astartes la force de se tenir vaillamment contre leurs nouveaux adversaires, qui étaient nombreux et dont la haine venait brusquement d’être décuplée.

Les renforts de gardes impériaux renégats arrivèrent soudain sur le flanc gauche avec une basilisk menaçante, que les escouades d’armes lourdes loyalistes s’empressèrent de réduire au silence avant même qu’elle ne puisse tirer. Les quelques escouades de traîtres commandés par des officiers corrompus tentèrent d’avancer vers le bâtiment stratégique tenu par l’Imperium, mais ces derniers étaient trop bien retranchés et la salve de tirs dirigée contre eux n’eut presque aucun effet, tandis que la réponse fut d’une efficacité remarquable, ne laissant que quelques survivants. Pendant ce temps, les orks commençaient à comprendre toute l’ampleur de leur erreur alors que le nombre de cadavres de peaux-vertes augmentait à chaque seconde, recouvrant le sol de la rue par laquelle ils s’obstinaient à vouloir passer sous le feu combiné des eldars et de la garde. Les corps s’entassaient les uns sur les autres, créant une colline de chair et de sang que les survivants escaladaient pour s’ajouter ensuite à l’édifice organique dans un râle devenu presque banale pour les défenseurs. Irul et ses araignées continuaient d’apparaître et de disparaître devant les orks, ciblant de leurs armes les plus imposants spécimens tels que les escouades de nobs, ou encore les appareils rapides de type koptères qui tentaient de passer en force par-dessus le monticule de cadavres. Aucun ork ne passa la moitié du champ de bataille, et les quelques pertes qu’ils causèrent dans les rangs des défenseurs furent un très faible prix à payer pour repousser une telle marée…

Tandis que la deuxième vague d’ennemie arrivait, les armées tau et nécrons décidèrent de profiter de ces renforts pour avancer vers les objectifs, comprenant qu’ils allaient devoir compter sur leurs propres forces plutôt que de se reposer sur leurs alliés. Car le chaos était enlisé contre les astartes tandis que la garde renégat n’avait pas assez d’effectifs pour prendre d’assaut les positions impériales. Un commandeur Shas’o et son escorte d’exo-armures crisis avancèrent en direction du parc tenu par les Crimson Fists pour les arroser de tirs de plasma et de lance-missile, éliminant la moitié du contingeant astartes en une salve meurtrière. Sur le flanc gauche, une équipe d’exo-armure Stealth utilisèrent leurs propulseurs pour s’approcher du bâtiment stratégique que les renégats peinaient à prendre d’assaut, sous le couvert d’une Broadside dont les tirs meurtriers obligèrent les défenseurs à se mettre à couvert. Rapidement, un groupe de guerriers mirage eldars pris l’exo-armure de soutient pour cible, mais ne parvint qu’à détruire ses deux drones de défense. Une escouade de canons laser de la garde impériale eut cependant la même idée et un tir d’énergie perfora la machine et son occupant, qui tombèrent tous deux du haut du bâtiment où elle se tenait.

Les nécrons, quant à eux, avancèrent lentement en direction du parc, les nuées de scarabées se ruant à l’assaut des astartes qui le tenaient jusque-là pour permettre aux phalanges de guerriers de suivre derrière. L’escouade de vengeur qui tenait la ruine au centre du champ de bataille détourna alors son attention des orks qui faisaient déjà presque demi-tour pour diriger leurs armes sur les machines ancestrales, mais celles qu’ils parvinrent à mettre à terre furent presque toutes relevées par un seigneur nécron sur corps de destroyer qui se trouvait derrière eux. Un deuxième groupe de guerriers mirages eldars pris aussitôt le seigneur pour cible et le mirent hors service en une seule salve disciplinée, laissant les nécrons sans chef pour les guidés. Mais les machines passèrent en mode instinctif et n’eurent alors pour seul but que de tuer le plus grand nombre d’individus se présentant à eux. Ils tournèrent leurs armes sur les vengeurs et les astartes, causant plusieurs pertes sérieuses, puis continuèrent à avancer à pas lents.

La bataille sembla prendre un mauvais tournant lorsque Pedro Kantor, déjà affaibli par son combat contre le prince démon, fut mis à terre par les berserkers de Khorne, de même que son escorte de vétérans. Les spaces marines du chaos étaient sur le point d’achever les survivants lorsque le reste de l’escouade des Crimson Fists restée près de leur drop pod délivrèrent une puissante salve de tirs qui obligèrent l’ennemi à se mettre à couvert pour attendre des renforts. Et justement, c’est alors qu’un éclair traversa le ciel pour faire apparaître le seigneur Brandark et son escorte de terminators de Khorne, à une dizaine de mètres à peine de Kantor et des autres blessés de son escouade. Heureusement, les troupes eldars et impériales disposées sur ce flanc utilisèrent toute la puissance de leurs armes pour empêcher les serviteurs du chaos d’approcher du maître de chapitre, afin que les quelques vétérans encore valides les amènent en lieu sûr.

Les exo-armures stealth, protégées par leur camouflage optique performant, parvinrent à s’approcher suffisamment du bâtiment stratégique sur le flanc gauche pour utiliser leurs propulseurs afin de se hisser au deuxième étage, où aucun impériaux ne se trouvait. Leur but n’était nullement de vaincre toutes les forces se trouvant à proximité, mais simplement de contester l’objectif en attendant que d’hypothétiques renforts viennent les aider à le prendre. Les tirs de la garde, des sœurs de bataille et des eldars furent nombreux, mais ne parvinrent pas à éliminer toutes les exo-armures : une unique survivante continuait de défier les défenseurs. Une escouade de troupes de choc se porta aussitôt volontaire pour monter au deuxième étage afin de déloger l’ennemi et de le mettre hors d’état de nuire. Mais entretemps, le combat devenait de plus en plus violent au niveau du parc.

L’escouade d’astartes engagée contre les scarabées nécrons ne subit aucune perte, mais ne réussit pas non plus à diminuer de façon significative le nombre de ces minuscules machines. Cependant, la deuxième escouade qui avait vaillamment tenu face à la tempête de tirs des tau réplica avec l’aide des eldars pour neutraliser deux exo-armures crisis, avant de se jeter à l’assaut contre le commandeur et sa suite. Le combat fut dur, mais même si aucun camp n’en sortit vainqueur, aucun d’entre eux n’était décidé à lâcher ce terrain à l’autre.

Les nécrons, privés de la protection de leur seigneur, furent proprement massacrés par les armes de tir eldars et impériales qui combinèrent leurs puissance pour affaiblir drastiquement les effectifs des guerriers-machines. Malheureusement, ces dernières ne connaissaient pas la peur, et elles étaient encore suffisamment nombreuses pour représenter une sérieuse menace, notamment contre les vengeurs eldars qui avaient pris position dans le bâtiment stratégique situé sur le flanc droit et qui essuyaient constamment des tirs nourris depuis plusieurs minutes.

La bataille tourna définitivement en faveur de l’Impérium lorsque les orks cessèrent enfin d’affluer, leur chef de guerre étant finalement tombé sous les tirs de snipers eldars. Les troupes disposées sur le flanc gauche purent alors focaliser leur attention sur les renégats qui leur faisaient face, ainsi que sur l’exo-armure stealth qui les défiait. L’escouade de troupes de choc encercla le tau qui, submergé par le nombre, finit par succombé, tandis que le reste des défenseurs arrosaient l’ennemi pour repousser ses assauts.

Sur le flanc droit, Brandark comprit qu’il s’était jeté dans la gueule du loup en se téléportant si près d’autant d’ennemis et avec si peu de soutient à portée, et décida alors de se replier sur sa barge de bataille en orbite. Il repartit aussi rapidement qu’il était venu, emportant avec lui l’unique survivant de sa suite dont le lance-flamme lourd avait quand même eu le temps de brûler quelques-uns des vengeurs qui l’avaient pris pour cible. Au centre, dans le parc, les astartes prirent un instant l’ascendant sur les exo-armures tau en éliminant le commandeur, mais furent finalement neutralisé par l’escorte de ce dernier. Voyant leur Shas’o à terre, les forces tau décidèrent de se replier en emportant avec eux le corps blessé de leur chef, espérant qu’il pourrait être soigné à temps.

Rapidement, il ne resta plus personne sur le terrain à l’exception des quelques nécrons survivants et des renégats de la garde. Les éclaireurs eldars annoncèrent à Irul que les renforts ennemis faisaient demi-tour, et celui-ci se permit un instant de sourire au milieu de cette destruction. Les forces eldars avaient subi plusieurs pertes sérieuses, principalement des escouades de gardiens postées parmi les premières troupes de défenses, et bien qu’il était triste de perdre ainsi des citoyens du vaisseau-monde, les conséquences d’un échec auraient certainement été beaucoup plus terribles. Elia arriva finalement sur le théâtre des opérations, alors que la victoire était presque entièrement acquise, et ne put que constater le succès d’Irul et d’Asphar. Dans une transmission télépathique dont elle imprégna toute sa reconnaissance elle remercia l’inquisiteur pour avoir pu rassembler autant de forces pour contrer l’ennemi en ce jour glorieux, et lui demanda de transmettre discrètement ses remerciements au maître des Crimson Fists. Kantor était trop têtu pour mourir, et les apothicaires du chapitre qui le soignaient ne craignaient nullement pour sa vie, à l’instar de plusieurs des vétérans qui avaient combattu à ses côtés. Leur intervention avait été digne des space marines, et Elia était certaine qu’en cet instant, l’Empereur lui-même était extrêmement fier d’eux et de leur courage. A eux seuls, ils avaient retenu le plus gros des forces du chaos et tenu le flanc droit avec l’obstination qui les caractérisait tant, un acte qui serait très certainement inscrit dans les pages d’honneur du chapitre.

Lorsqu’Elia rejoignit finalement Irul, qui observait d’un œil songeur l’immense tas de corps orks étalé le long de la rue par laquelle ils avaient tenté de passer, elle ne put s’empêcher d’imaginer ce qu’elle aurait ressenti s’il avait été happé par le pouvoir de la Grande Ennemie. Cette simple pensée la fit vaciller et manqua de lui faire perdre connaissance, et elle se promit de ne plus jamais songer à ce genre de malheur. Car un eldar ressent toujours les émotions près de dix fois plus intensément que les humains, et une telle douleur mentale lui serait certainement impossible à supporter. Aussi se rapprocha-t-elle d’Irul pour poser sa main sur son épaule. D’une voix douce, elle lui demanda :


- Comment te sens-tu ?


- Mieux maintenant que tu es là.

- Désolée d’arriver si tard. Nous avons rencontré un culte de slaneesh infiltré sur notre chemin. Je ne voulais pas t’inquiéter, c’est tout…

- Je ne t’en veux pas. Cela m’a permis de me rappeler que parfois je dois aussi baser ma stratégie sur mes propres compétences tactique, plutôt que de toujours me reposer sur tes divinations.

- J’ai appris que le transfert du char baneblade Light Hammer sur le front Nord a échoué : le lieutenant qui le dirigeait a été intercepté par une phalange nécron et a voulu les exterminer plutôt que de suivre les ordres.

- C’est regrettable… mais nous ne pouvions pas diviser nos forces pour sauver un seul véhicule. Cette zone était bien trop importante pour la laisser tomber aux mains du chaos. Peut-être qu’après cette bataille, l’ennemi décidera d’abandonner cette guerre et de quitter la planète.

- Non, pas encore. Il se prépare quelque chose… quelque chose de terrible.

- Quoi donc ?

- Une grande offensive, dont l’envergure dépassera celle de toutes les batailles que nous avons menées ici jusqu’à présent. J’ai vu des vaisseaux ennemis débarquer d’énormes quantités de chars au nord de la ville. J’ai vu leurs chenilles écraser nos troupes et celles de l’Imperium en rasant la cité sous les tirs de leurs canons. Mais je ne parviens pas à savoir s’il s’agit de notre véritable futur ou si ce n’est qu’un possible futur…

- La confusion dans le Warp te perturbe trop, Elia. Tu devrais pourtant le savoir : dès le moment où tu as conscience de cet avenir, il ne devient plus fatidique mais potentiel.

- Tu as raison. Je vais rassembler le grand conseil du vaisseau-monde et ordonner le réveil des gardes et seigneurs fantômes. Je compte sur toi pour préparer notre armée pour cette dernière bataille et coordonner nos actions avec l’inquisiteur Silverstein. Il va me falloir beaucoup de temps pour retirer les âmes du réseau d’infinité.

- Comme tu voudras. Je vais également demander à ce que la cour du jeune roi se réunisse pour invoquer l’Avatar de Khaine. Si nous voulons que nos troupes donnent leur plein potentiel lors de cette bataille, c’est le prix à payer.

Elia était sur le point de partir lorsque Irul lui pris la main délicatement.

- Elia… surtout, ne laisse pas ta confiance vaciller simplement parce que tes pouvoirs sont amoindris. Je ne supporterais pas te de perdre.

- Moi non plus, Irul. Fais très attention à toi... pour moi.

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Dim 27 Fév - 12:21

Bon, ça y est, je termine enfin le rapport sur le siège de Tolkhan, plus de deux mois après la dernière bataille. Je n'ai plus que quelques souvenirs éparpillés concernant surtout les moments les plus marquants et les plus forts de cet affrontement, mais j'essaye d'adapter soigneusement tout ça pour le rendre plus théâtral et plus dramatique (car oui, cette bataille faillit être une tragédie pour les défenseurs de l'Imperium ^^).

De façon à faire concorder cette bataille avec les nouvelles sorties Games Workshop pour les spaces marines, j'ai rajouté un petit truc intéressant au niveau de la raison des combats, et vous verrez que effectivement cela valait la peine qu'autant de figurines meurent pour cette cause. J'ai également changé un petit détail particulier concernant cette bataille de façon à mieux justifier notre victoire : l'un des joueurs dans le camp du chaos était un Space Wolf, mais pour des raisons de scénario, je dis qu'il s'agit de troupes de la Black Legion et que son commandant sur loup de Fenris est en fait le champion du chaos Brandark monté sur un jugernaut offert par ses sombres maîtres. Vous comprendrez mieux lorsque vous aurez lu la fin.

Pour aujourd'hui, je n'ai écris que l'introduction qui est tout de même assez longue. Je me pencherai sur le rapport de bataille en lui-même peut-être ce soir ou peut-être demain. Quoi qu'il en soit, vous allez enfin pouvoir lire le dénouement de cette campagne qui aura vu de nombreux actes héroïques de la part des forces du bien (excepté le Bien Suprême qui apparemment s'était planté de camp ^^).

Bonne lecture !


LE DERNIER CARRÉ

Les défenseurs de Tolkan devaient établir leur dernière ligne de défense sur le Chemin des Élus, une grande avenue montant vers le seul accès permettant d’atteindre le palais du gouverneur où l’état-major impérial était rassemblé ainsi que les personnalités les plus importantes de Tolkhan qui n’avaient pas pu ou pas voulu fuir les combats. C’était également là que se trouvaient les quelques membres de l’Adeptus Mechanicus qui gardaient le Schéma de Construction Standardisé, le seul bien qui valait encore la peine qu’on se batte sur cette planète. Leur analyse indiquaient que ce SCS était celui permettant de fabriquer les véhicules de transport d’attaque Stormraven, développés pour les space marines durant la Grande Croisade voilà des milliers n’années, et dont les plans avaient été perdus lors de l’Hérésie d’Horus. Ce type d’appareil, s’il venait à être produit, pourrait donner aux membres de l’Astartes un sérieux avantage tactique sur leurs ennemis pour déployer des escouades et drednoughts plus rapidement que par navette Thunderhawk tout en fournissant une puissance de feu non négligeable. Il ne fallait absolument pas que le chaos mette la main sur ces plans…

Le Chemin des Elus constituait le meilleur point de défense dont disposaient encore les forces loyalistes et leurs alliés eldars, et c’est pourquoi les mécaniciens et troupes logistiques s’afférèrent à transformer cet endroit en forteresse. Les bâtiments dans lesquels s’installèrent les troupes furent renforcés par toutes les plaques de blindage qui purent être récupérées, le plus souvent sur des épaves de véhicules, tandis qu’à l’arrière des lignes, une compagnie d’artillerie se tenait prête à faire pleuvoir la mort sur l’ennemi dès qu’on leur donnerait des coordonnées de pointage. Les artisans du vaisseaux-monde d’Elthir avaient également acheminé jusque-là un générateur de champ de force qui protègerait toutes les troupes et véhicules dans un certain rayon, augmentant sensiblement leurs chances de survie.

Les meilleurs officiers impériaux encore en vie organisaient la défense du palais depuis le bâtiment fortifié le plus éloigné de la ligne, les autres étant occupés par les derniers survivants de la Garde Impériale, ainsi que par le reste de la compagnie de Crimson Fists venus avec le maître de chapitre Pedro Kantor et les forces eldars encore opérationnelles. Un char super-lourd Banblade avait été posté en amont du Chemin des Élus dans le but d’avancer le long de cette voie dégagée pour faire parler ses énormes canons, tandis que quelques chars réparés en urgence constituaient le dernier appui lourd des serviteurs de l’Empereur. L’inquisiteur Silverstein et les sœurs de bataille qu’il avait amené avec lui sur Tolkhan suivaient un tout autre but quelque part dans la cité-ruche en ruine et n’avaient plus émit la moindre communication depuis des heures. Quoi qu’ils aient à faire, cela devait certainement être de la plus haute importance.

Elia Elronhir avait rassemblé le Grand Conseil d’Elthir qui se tenait bravement à la tête de l’ost fantôme réveillé pour cette terrible bataille. Trois autres grands prophètes et cinq archontes se tenaient aux côtés d’Elia, mais celui qui lui donnait le plus de confiance n’était autre que son époux Irul. Ayant confié le commandement de ses araignées spectrales à l’un de ses meilleurs autarques, Ulhos Talmiviel, Irul avait revêtu son armure de commandeur suprême et brandissait l’Etoile Eternelle, l’arme la plus sacrée du vaisseau-monde et dont on disait qu’elle avait été offerte aux eldars par les Anciens avant leur destruction. Pour cet ultime affrontement, il ne comptait pas laisser Elia loin de lui, même si elle était entourée des plus puissants psykers d’Elthir.

Malgré ce déploiement de force et les nombreuses troupes d’embuscades qui se tenaient prêtes à intervenir dès que l’ordre serait donné, le moral des défenseurs était au plus bas. Les observateurs avaient pu voir au loin d’énormes vaisseaux de guerre hérétiques se poser à l’extérieure de la ville pour décharger leur terrible cargaison : le 172ème régiment blindé des Gardes des Cendres de Thelerios, qui avait embrassé la cause du chaos voilà maintenant près de trois ans lors de la bataille de Cynares et annihiler les autres forces impériales participant à cette campagne. Ses effectifs se constituaient principalement d’une compagnie de Leman Russ en fer de lance, suivi par une formation de trois chars super-lourds Baneblades, trois chars Hellhounds travaillant de concert pour augmenter leur puissance de destruction, et une formation de combat comptant un terrifiant Baneblade modèle ShadowSword protégé par dix Leman Russ et dix marcheurs de type sentinelle. Il leur faudrait du temps pour traverser la ville et atteindre le Chemin des Élus, mais lorsqu’ils y arriveraient, la bataille promettait de se transformer en un véritable massacre.

- Est-ce que tu vois notre avenir ? demanda Irul en se tournant vers Elia.

- Je ne sais pas… je vois une victoire… mais une victoire amère, teintée de mort, de pleurs et de désolation. Il faut… il faut tuer Brandark.

- Brandark ?

- Il est le champion de la Black Legion qui mène cette invasion. C’est lui qui a rassemblé toutes ces forces contre nous. S’il meure ici, devant son armée, nous briserons leur cohésion et ils se retourneront les uns contre les autres. Il va participer à la bataille... mais j’ignore où il attaquera et quand.

- Je vais ordonner à nos snipers de surveiller la zone pour le trouver. Il ne nous échappera pas.

Soudain, les premières forces ennemies arrivèrent. Elles étaient constituées en premier lieu d’un contingent tau dont les nombreux véhicules fondirent du ciel pour se poser entre les bâtiments et déposer leurs troupes au plus près de la ligne de défense impériale. Les guerriers mirages d’Elthir confirmèrent la présence d’un éthéré au milieu des guerriers de feu, ce qui signifiait qu’eux aussi avaient rassemblé leurs dernières forces pour cette ultime offensive. A leurs côtés se tenaient également les survivants des troupes space marines renégats de la Black Legion, alignant des escouades d’arme lourde, un drednought menaçant aux icônes blasphématoires et plusieurs escouades de combat rapproché. Mais il n’y avait aucun signe de leur chef Brandark.

Ne pouvant prédire où le champion du chaos allait attaquer, Elia demanda à Irul que l’Avatar de Khaine soit envoyé sur le flanc gauche et que le conseil des prescients se dirige vers le flanc droit, tandis que l’ost fantôme tiendrait le centre de la formation. Le grand autarque d’Elthir suivit ses conseils et vérifia que toutes les troupes d’embuscade étaient prête à remplir leur rôle. Toutes répondirent positivement, sans montrer le moindre signe de peur. Pendant que le Conseil se dirigeait vers sa position de défense, Irul observa les troupes de la Garde qui occupaient les positions fortifiés le long de la ligne de front. Ces soldats étaient tous marqués par les combats précédents et étaient devenu des vétérans de la guerre en à peine quelques semaines, mais malgré les retentissantes victoires qu’ils avaient obtenu ils semblaient certains que leur mort arrivait finalement. Irul regretta de ne pas avoir l’inquisiteur Silverstein à ses côtés pour remonter le moral de ces combattants, puis dirigea ses pensées vers la bataille qui commençait.


_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Dim 6 Mar - 21:44

Etant donné les énormes effectifs de chars ennemis qui atteindraient bientôt le Chemin des Elus, Irul comptait bien frapper fort et neutraliser le plus grand nombre de troupes avant que ces renforts blindés n’arrivent pour rendre les choses réellement impossibles. C’est pourquoi il ordonna aux soldats d’Elthir de tenir leurs positions tout en déversant sur l’ennemi un déluge de feu colossal. Les unités de tir longue distance eldar ciblaient l’infanterie tandis que les chars de soutient de la garde s’occupait des véhicules, et seulement quelques instants après que le premier tir n’ait retentit, plusieurs dizaines de vies s’étaient déjà éteintes. Les guerriers mirages venus soutenir le vaisseau-monde pour cette bataille critique ciblaient la troupe de guerriers de feu entourant l’éthéré tau, le protégeant avec une dévotion sans faille. Deux chars xenos explosèrent et un autre fut forcé de se poser sur ses patins d’atterrissage pour éviter de se crasher lorsque ses moteurs furent endommagés par un tir de canon laser un peu hasardeux. Plusieurs astartes du chaos furent mis à terre, blessés ou morts, et encore plus furent obligés de se jeter à couvert pour ne pas subir le même sort, réduisant considérablement le potentiel de réponse des troupes renégates.

Profitant du fait que l’ennemi était momentanément incapacité, l’Avatar mena une escouade de scorpions sur le flanc gauche pour aller à la rencontre de l’ennemi et prendre une position stratégique qui était importante pour le déroulement de la suite du plan d’Irul. C’est alors que les guerriers aspects virent apparaître devant eux un guerrier en armure lourde, monté sur une créature quadrupède massive et caparaçonnés dont le corps était recouvert de flammes rougeoyantes et de runes impies de couleur sanglante. Ce guerrier n’était autre que le Brandark, le champion de la Black Legion menant les forces du chaos et leurs alliés, et la créature qu’il chevauchait ainsi était un énorme jugernaut de Khorne. Aussitôt, l’exarque du groupe communiqua la nouvelle à Irul, et ce dernier ordonna immédiatement à une escouade de banshees d’aller les aider pour tenter de vaincre le général ennemi. L’autarque aurait aimé s’occuper de lui personnellement, mais la distance à parcourir était trop grande et le régiment blindé renégat serait là bien trop tôt. Il ne pouvait que faire confiance aux qualités martiales de ses troupes et à la force légendaire de l’Avatar de Khaine.

La monture de Brandark était trop rapide pour être interceptée, même pour des eldars, et c’est elle qui chargea les scorpions avec une violence digne du dieu auquel elle était affiliée. L’un des guerriers aspects fut piétiné par le juggernaut et un second fut broyé entre les mâchoires de la bête, tandis que Brandark frappait comme un forcené avec son épée démoniaque. Cette relique impie de la Black Legion lui donnait une force colossale tout en étant extrêmement légère et rapide à maniée, ce qui permit au champion du chaos de massacrer les scorpions en un rien de temps avant même qu’ils n’aient pu essayer de le frapper. La mort de ces guerriers plongea l’Avatar dans une rage noire et c’est donc dans un cri de fureur qu’il chargea Brandark et sa monture pour débuter un combat épique.

Pendant ce temps, la réplique des forces du chaos arriva beaucoup plus tôt que prévu, un portail warp apparaissant brusquement sur le flanc droit de l’armée loyaliste pour en faire surgir deux escouades d’astartes renégats et une escouade de terminators du chaos menés par un sorcier, ainsi qu’un Scorpion d’Airain, une immonde machine possédée et frappée du symbole de Khorne. Dans sa haine caractéristique pour tout ce qui trait aux pouvoirs psychiques, la créature de métal se rua directement sur le Conseil des Prescients qui se trouvait juste devant elle, sans être consciente des redoutables capacités de leurs armes de corps à corps. Les lances chantantes et lames sorcières des eldars transpercèrent la machine de part en part, la réduisant au silence en quelques instants pour finalement la laisser s’effondrer dans un fracas de métal brisé. Par chance, ses générateurs particulièrement instables n’explosèrent pas et laissèrent le conseil libre de ses mouvements pour contrer le reste du contingent ennemi infiltré derrière leurs lignes. Les seigneurs et gardes fantômes s’avancèrent pour faire feu de leurs terribles armes mais le sorcier du chaos fut plus rapide et, malgré les runes de protection que portait Elia pour limiter les capacités des psykers ennemis, il lança un pouvoir de distorsion spatiale qui engloutit deux seigneurs fantômes dans le warp.

Alors que la réplique des eldars envoyait ad patres la plupart des suivants du sorcier, le régiment blindé ennemi arriva finalement au bas du Chemin des Elus et commença à tirer sur les forces impériales et eldars. De très nombreux soldats perdirent la vie d’une façon horrible et violente lorsque les chars lourds et super-lourds ouvrirent le feu pour déclencher un véritable cataclysme sur cette partie de la cité-ruche, abattant des bâtiments entiers pour ensevelir ceux qui s’y réfugiaient et creusant des cratères assez grands pour y dissimuler un Leman Russ. L’escouade de banshees qui était en route pour aider l’Avatar fut vaporisée par un obus de canon baneblade, et plusieurs autres groupes de défense d’importance connurent un sort similaire, à commencer par les groupes d’armes anti-char qui étaient en ligne de vue. Le carnage avait finalement commencé, et si les défenseurs ne réagissaient pas rapidement, ils allaient vite finir par être tous anéantis.

Pendant ce temps, le combat entre l’Avatar et Brandark semblait se passer dans une toute autre dimension, car les deux adversaires se trouvaient isolés du reste de la bataille par les bâtiments qui les entouraient et où plus personne n’était encore en vie, sans pour autant être eux-mêmes à porter de tir de qui que ce soit. Le champion du chaos était plus rapide, et la puissance démoniaque qui l’habitait lui permettait de contrer et de contre-attaquer avec une aisance remarquable malgré la parfaite maîtrise de l’Avatar concernant l’art du corps à corps. Ce n’est que grâce à sa nature semi-divine et son corps de lave en fusion que l’Avatar résista aux attaque de son adversaire, ignorant volontairement certains coups pour parvenir à faire porter ses propres attaques et blesser Brandark. Mais le chef du chaos était lui-même bien plus résistant que le commandant moyen des astartes, et les quelques blessures qu’il reçut ne semblèrent pas le gêner outre mesure tandis qu’il continuait à faire voleter son épée-démon avec une rapidité redoutable. Néanmoins il était tellement absorbé par son combat qu’il ne ressentit pas une présence qui s’approchait furtivement dans son dos…

La contre-attaque des défenseurs de la cité-ruche fut d’une coordination parfaite et causa des ravages dans les rangs du régiment blindé renégat pour permettre aux autres troupes de souffler un peu. Deux escouades de dragon de feu menées par le seigneur phoenix Fuegan lui-même surgirent d’un bâtiment en ruine pour prendre à revers les blindés, détruisant deux basilisks et un Léman Russ avant même que l’ennemi ne se rende compte de leur présence, puis collèrent leurs bombes à fusions sur deux autres blindés qui explosèrent dans des gerbes de flammes. Quelques instants plus tard, cependant, ils disparurent en fumée lorsque six Leman Russ firent feu de toutes leurs armes dans la direction des guerriers aspects. Dans le même temps, le prophète Uhel Y’dlia fondit des cieux sur sa moto-jet eldar pour traverser une formation blindée escortant un terrible ShadowSword dont le canon tueur de titan pouvait réduire n’importe quel bâtiment à l’état de ruine en un seul coup. Uhel lança un éclair psychique contre une sentinelle qui tentait de lui bloquer le chemin, la faisant exploser instantanément, puis slaloma entre les Leman Russ qui le séparaient encore de sa cible, coupant les chenilles de l’un d’eux au passage avec sa lance chantante, pour finalement atteindre le char super-lourd et planter son arme dans le compartiment moteur. Mais malheureusement son attaque n’eut aucun effet contre l’imposant blindage du monstre de métal, et rapidement une vingtaine de canons mitrailleurs se tournèrent vers lui. Sa capacité à anticiper les tirs ennemis ne lui fut d’aucun secours contre la grêle de projectile qui satura l’air autour de lui, réduisant son corps en charpie et faisant exploser sa moto-jet qui s’écrasa lamentablement au sol.

Mais ce n’était pas terminé : le titan Warhound Iron Claw, que la magie eldar avait dissimulé parmi les bâtiments environnants, sortit de l’ombre pour faire parler ses armes imposantes : son canon inferno carbonisa les guerriers tau qui occupaient le bâtiment face à lui, laissant seulement l’éthéré et deux de ses gardes du corps, tandis que son méga-bolter vulcain lâcha une longue rafale sur la colonne de Leman Russ qui passait devant lui, faisant exploser pas moins de cinq chars en l’espace de quelques secondes. Son princeps savait pertinemment qu’en apparaissant ainsi devant l’armée ennemie il se condamnait, mais il savait aussi que s’il n’agissait pas tout pouvait bien être perdu. Alors que de nombreux canons se tournaient lentement vers lui, il adressa son âme à l’Empereur et dériva toute l’énergie vers les boucliers avants. Cela força l’adversaire à utiliser deux fois plus de puissance de feu que nécessaire pour parvenir à percer ses défenses et finalement faire exploser son titan. Les précieuse secondes que le courageux princeps avait ainsi fait gagner aux défenseurs du Chemin des Elus furent bien employées, les pelotons de la garde profitant de l’accalmie sur leurs positions pour quitter la première ligne de défense et se regrouper sur la seconde avant de vérifier leurs armes, tandis que les quelques blindés survivants reculaient pour se protéger dans les renfoncements des bâtiments et ainsi obliger l’ennemi à se jeter dans leur ligne de tir pour avancer. L’espoir renaissait quelque peu, mais les plus gros éléments du régiment blindé, à savoir les trois énormes Baneblades et le terrifiant ShadowSword, étaient toujours intacts.

Alors que Irul, qui s’était jeté sur le sorcier du chaos apparut devant le conseil des prescients, mettait un terme rapide à l’existence du psyker ennemi, il demanda aux guerriers mirages ayant survécu au cataclysme des chars d’abattre au plus vite l’éthéré tau. Mais les cinq tireurs d’élite étaient déjà en train de surveiller le bâtiment où se cachait leur cible, et c’est lorsque l’éthéré tenta de quitter son couvert pour aller se réfugier dans la soute d’un transporteur Devilfish qu’il fut intercepté par un tir de fusil long eldar qui lui transperça le crâne. Aussitôt, toutes les troupes tau restantes cessèrent immédiatement le combat et se regroupèrent autour du corps de leur chef décédé. Après avoir embarqué son corps dans le transporteur qu’il cherchait à atteindre, les guerriers de feu embarquèrent à leur tour et leur armée quitta le champ de bataille pour rejoindre leur flotte en orbite. Un poids non négligeable venait encore d’être retiré du dos des défenseurs, mais la situation était encore loin d’être à leur avantage. Ils n’avaient fait que gagner un peu de temps avant que leur destruction n’arrive, à moins que Brandark ne soit vaincu.

Ainsi, tous les espoirs des humains et des eldars étaient tournés vers le combat entre le champion du chaos et l’Avatar de Khaine qui continuait toujours, aucun des deux adversaires ne parvenant à prendre l’ascendant sur l’autre, s’affaiblissant mutuellement au fil des blessures qu’ils s’infligeaient l’un l’autre. Mais la présence qui approchait derrière le seigneur du chaos se révéla finalement lorsqu’elle fut suffisamment proche : il s’agissait du soldat Marbo, le visage couvert de boue et de cendre, son épée empoisonnée entre les mains et une détermination farouche dans les yeux. Il courut jusqu’au lieu du combat, sauta pour prendre appuis sur l’arrière-train du juggernaut et monter sur son dos, juste derrière Brandark qui n’eut pas le temps de réagir. Marbo lui planta son épée dans une ouverture qu’une attaque de l’Avatar avait créée dans l’armure du commandant astartes, puis remua la lame dans la plaie. Brandark hurla mais ne perdit pas ses moyens, envoyant son coude dans la tête de Marbo qui fut jeté au loin et tomba inconscient au milieu des gravats environnants. Le champion du chaos retira l’arme empoisonnée et la jeta avec mépris, avant de se rendre compte qu’il avait baissé sa garde. L’Avatar le décapita d’un coup habile et puissant au niveau de la jointure de son casque, avant de faire de même avec le juggernaut dont le corps disparut dans une explosion de flammes psychiques.

Utilisant ses dernières forces, le demi-dieu eldar ramassa la tête de Brandark, la sépara du casque qui la recouvrait, puis la jeta au loin en direction de l’armée ennemie. Elle atterrit sur le sommet d’un des trois Baneblades qui menaient le régiment blindé renégat, et l’artilleur qui était posté à la tourelle mitrailleuses extérieure en fut épouvanté. Rapidement, la nouvelle de la mort de Brandark se rependit à travers les équipages de char qui cessèrent aussitôt leur avancée, pour ensuite se demander quoi faire maintenant que leur commandant n’était plus. Le colonel du régiment, voyant là une opportunité de s’attribuer la victoire contre les forces impériales, ordonna que l’assaut reprenne, mais plusieurs autres officiers refusèrent de risquer leurs peaux maintenant que les promesses du seigneur Brandark ne pouvaient plus leur être accordées. Leur refus s’étendit à d’autres chefs de chars jusqu’à briser totalement la cohésion du régiment lorsque les trois quart des blindés se mirent à faire demi-tour. Le colonel donna aux équipages de Baneblade l’ordre de tirer sur les fuyards, mais il fut exécuté par son second qui ordonna un repli stratégique vers les vaisseaux de transport lourd. Dès lors, la débâcle des hérétiques fut totale, et il ne restait alors plus personne pour s’opposer aux défenseurs de l’Imperium.

Quelques instants plus tard, le conseil des prescients arriva sur le lieu du combat où l’Avatar était tombé à genoux sur le sol, figé tel une statue lorsque son énergie divine l’avait quitté et que son corps de métal fondu s’était finalement solidifié, sa main droite pointant fièrement son épée vers le ciel en signe de victoire. Elia observa le corps massif du seigneur de la guerre et soupira longuement, comme si elle était soulagée d’un poids immense pesant sur elle depuis bien trop longtemps. Après un long silence, elle finit par dire :


- Le sacrifice du Jeune Roi nous a donc donné la victoire, finalement.

- Il ne pouvait pas espérer de meilleure fin, avoua Irul du même air contemplatif. Sans lui, nous serions probablement tous morts.

- Oui. Même si beaucoup de nos frères et sœurs sont tombés aujourd’hui, cela reste une victoire qui sera célébrée sur le vaisseau-monde pour les siècles à venir. Mais n’oublions pas que beaucoup plus d’humains ont donné leurs vies bravement pour défendre ce monde et s’opposer au Chaos. Ce secteur vaut véritablement la peine que l’on se batte pour lui.

- Sans doute, mais maintenant nous devons partir d’ici, avant que les humains ne se retournent contre nous par crainte ou par bêtise. J’ai déjà ordonné à nos troupes de commencer à rapatrier des corps vers les vaisseaux de la flotte. Une fois cela terminé, nous évacuerons.

- Assure-toi que toutes les pierres-esprits soient retrouvées.


- J’y veillerai, mais j’aimerai que tu relâches un peu ton esprit, à présent. Tu es exténuée, je peux le sentir dans ta voix.

- Excuse-moi. Je me suis… tellement… concentrée…

Soudain, Elia tomba en arrière et Irul réagit instantanément pour la rattraper avant qu’elle ne touche le sol. Elle était inconsciente, toute la fatigue qu’elle avait repoussée jusque-là l’ayant rattrapé d’un seul coup. Alors qu’il la prit dans ses bras pour la porter, il aperçut le soldat Marbo qui était étendu non loin de là. Les yeux perçant d’Irul lui permirent de voir sans difficulté que l’humain respirait toujours et qu’il n’avait aucune blessure grave, aussi s’apprêtait-il à le laisser se remettre de lui-même jusqu’à ce qu’il remarque l’épée qui traînait à quelques mètres de lui, et qui était encore tâchée du sang impie de Brandark. L’autarque se tourna alors vers l’un des prophètes du Conseil des Prescients et lui demanda d’utiliser ses pouvoirs pour rétablir ce soldat ainsi que pour lui permettre de vivre bien plus longtemps que son corps ne pouvait normalement le supporter. S’il survivait aux futurs champs de bataille où il serait envoyé, il ne manquerait pas de devenir une véritable légende.

Maintenant qu’il en avait terminé avec cet humain, Irul emporta Elia vers un appareil de transport Serpent sur lequel ils embarquèrent pour quitter la surface de ce monde qu’ils laissaient entre les mains des humains. Silencieusement, l’eldar espéra que le prix qu’ils avaient dû payer en ce jour ne serait ni oublié ni gâché.


_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkaranpu

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Sam 6 Aoû - 7:22

Pour de si longs et durs efforts, aucun commentaires ? Cela doit être frustrant... Puisque ce rapport de bataille est écrit comme un texte littéraire, je le commenterais ainsi, d'une part, et d'autre part je donnerais mon opinion sur la bataille en elle-même.

A ce propos, première réaction en voyant les forces en présence... Les Tytys qui s'allient avec les Nécrons, leur antithèse, c'est un peu dur à justifier fluffiquement (même plus dur que de justifier l'alliance avec le Chaos... ^^'). Il y a une petite histoire derrière ça ?


Citation :
Non loin, près de l’antenne de communication, l’Avatar de Khaine avait été invoqué pour mener au combat les guerriers aspects d’Elthir.
Je croyais qu'Elthir ne l'invoquait jamais ? Désinformation ou changement fluffique pour des intérêts purements militaires / grosbill, mmh... mystères et boule de Mork.


Citation :
L’attaque des forces du Désordre fut annoncée par un tir d’artillerie navale effectuée par un vaisseau en orbite, qui toucha la Valkyrie de plein fouet et la réduisit en poussière. Seule la moitié des vétérans embarqués à son bord survécurent à l’explosion et se traînèrent hors de l’épave fumante, complètement désorientés
De plein fouet, c'est un peu fort. Même sur un thunderhawk, avec une arme d'artillerie, il n'y aurait aucun survivant, ou alors un très chanceux avec un Rosarius, à tout le moins, et pourquoi pas un jump pack ou tout autre moyen qui pourrait l'aider à survivre ou à fuir l'appareil. Si le véhicule se fait exploser une aile par le tir orbital, tu obtiens le même résultat, mais ça laisse des chances de survie à quelques passagers. Ce qui correspondrait donc mieux à ce que tu décrits.



Citation :
Dans le même temps, le Hellhound renégat et les soldats qui l’accompagnaient ouvrirent le feu sur l’escouade tactique occupant l’usine chimique, ne laissant en vie que le porteur de bolter lourd qui répliqua par un feu nourrit arrachant la vie à trois gardes.
"Laissant en vie" aussi est une conclusion un peu directe. Un type en armure énergétique peut marcher dans de la lave en fusion, tu sais ? Alors même traverser les flammes, c'est loin d'être impossible pour un marine en armure. Pas longtemps, mais déjà plus longtemps et mieux que s'il portait un gilet parre-balles ou une armure carapace. Et puis, un marine ne meurt pas facilement, même si on s'acharne dessus, dans ces circonstances je dirais plutôt qu'ils ont été mis "hors combat".


Citation :
alors que les guerriers mirages à leurs côtés achevaient le Night Bringer dans une salve parfaitement maîtrisée.
Qualifie moi de vieux jeu si tu veux, mais j'aurais préféré un duel à mort entre Khaine et le Nightbringer. Les duels c'est bien. Je me souviens d'un duel que j'avais fais par convention avec un vieil ami, nous nous étions mis d'accord pour que nos généraux aillent se battre les uns avec les autres si l'occasion se présentait. Une fois, mon Seigneur Inquisiteur de l'Ordo Hereticus chargea un Seigneur du Chaos. Après un rude échange de coups d'épée, l'Inquisiteur parvint à placer un coup d'arme de Force et à activer le pouvoir psychique. Le Seigneur du Chaos fût vaincu, terrassé. Mais son pourfendeur n'eut pas le temps de fêter sa victoire, car il s'écroula immédiatement sous le coup d'un Péril du Warp ! Ce qui pour le coup, nous fît bien rire.
... Mais si mes souvenirs sont bons, il y eut un nouveau retournement de situation, lorsque l'équipement bionique de l'Inquisiteur lui permit de réscussiter ! L'Empereur, toujours vainqueur. ^^


Citation :
Le flux warp indiquait que l’ennemi comptait débarquer juste devant le bastion des guerriers mirages, mais un coup du destin fit qu’il y eut un incident de frappe, et l’escouade de terminator du chaos qui comptaient attaquer le bastion se retrouvèrent sur les collines à la limite du champ de bataille, non loin des dragons de feu de Fuegan qui étaient tout indiqués pour les neutraliser.
Laisse moi deviner : la Chance n'existe pas, il n'y a que le pouvoir psychique éponyme ! O_o"



Citation :
Trois ennemis moururent instantanément mais les boucliers de protection des deux derniers tinrent bon, forçant les eldars à effectuer une charge de la dernière chance.
En fait, les armures terminators n'incluent pas de bouclier énergétiques, si ce n'est celui généré par leur réacteur nucléaire miniaturisé (un élément inclus dans toutes les armures énergétiques, sauf peut être celle du Chaos qui peuvent s'alimenter en énergie Warp).
Elle est étanche et contient un communicateur, un respirateur, une balise de téléportation, des senseurs automatiques, un bio-scanner, un energy-scanner, un viseur, des appareils de survie, de recyclage de l'air et/ou des liquides, et des systèmes médicaux automatiques (tout cet équipement peut aussi figurer sur une armure énergétique, en particulier l'appareillage de survie et médicamenteux, le respirateur et les recycleurs qui font partie des standards depuis la MKII). Source : Copendium.
Alors, d'où vient l'invulnérable ? Tout simplement de l'extraordinaire solidité de la composition de l'armure, voire d'un éventuel champ de force recouvrant l'intégralité d'une armure énergétique, comme les armures issus des programmes Mjolnir et Hayabusa, dans Halo, ce genre de choses n'est pas précisés dans le Fluff, peut être par ce que les auteurs n'en ont pas eut l'idée. Cela dit, il me semble que l'armure Mjolnir est plus lourde que l'armure énergétique de base (120kg environ), et semble aussi être plus performante, si on voit les chutes auxquels un Spartan peut survivre, alors que les armures énergétiques devraient être bien plus efficaces, puisque conçues ou améliorées en bonne partie par l'Empereur (non pas par ce que c'est l'Empereur, mais par ce qu'il a eut amplement le temps de ridiculiser Einstein et ses potes à tous les échelons en devenant un savant, un philosophe, un guerrier et un psyker génial, et j'en passe).


Citation :
C’est ainsi que, les derniers ennemis étant coincés au corps à corps contre une sentinelle qu’ils ne pouvaient pas détruire
C'est pas très réaliste mais bon. Plusieurs coups sur les jambes d'une sentinelle aurait suffit pour abîmer son moyen de locomotion, voire même lui soulever une patte, l'a déséquilibrée et finalement l'a renversée. Il n'y aurait plus eut qu'à achever le pilote. Au moins, ça leur apprendra à échanger leurs moufles avec des haches. ^^


Citation :
Sur la photo de groupe tout en haut, je suis à gauche, juste derrière le gamin qui lève le poing (joueur nécron totalement inexpérimenté qui a utilisé son Nightbringer comme un Zoanthrope tyrannide pour le laisser se faire défoncer par mes snipers ^^).
Précisons qu'avec leur nouveau site (soit dit en passant, cette saleté de façade commerciale flambant neuve qui serait mieux si elle flambait vraiment), l'article et la photo ont été effacés.

Malgré cela, je pense que ça a été une bonne bataille. Félicitations, tu as bien sut tirer parti de la faiblesse de tes adversaires, Autarque. ^^



Citation :
Lorsqu'on a fait la baston au magazin de GW, il n'y avait aucune ligne scénaristique, juste que les loyalistes avaient un bâtiment-QG quelque part sur la table et qu'ils devaient le garder intact. Ne voulant pas écrire simplement un rapport de bataille basée sur un objectif aussi peu intéressant, j'ai décidé d'enjoliver un peu tout ça.
En ce qui me concerne, j'apprécie votre intégrité professionnelle pour nos figurines, Mr Shwarzkopf !
Plus sérieusement, tu as bien fais, je pense.


Citation :
Dans ce lieu sacré aux yeux de l’Imperium se trouvait la chanoinesse Victoria Teodia de l’Ordre du Cœur Valeureux, qui y priait maintenant depuis plus de six jours sans interruption pour une raison connue d’elle seule.
Sans boissons, ni denrées ? Soit c'est un yogi, soit il faudra tôt ou tard que les Eldars admettent la divinité de l'Empereur...


Citation :
Ainsi, l’inquisiteur de l’Ordo Hereticus était parvenu à obtenir le soutien d’un contingent de sœurs de l’Ordre du Cœur Valeureux et de deux pelotons de la Garde Impériale, ainsi qu’un certain nombre d’astartes des chapitres Spaces Wolves et Ultramarines.
Vraiment ? Je me rappelle avoit lut, dans la partie sur la création des personnages Space Marines, un passage expliquant clairement qu'il serait difficile d'expliquer ce que les Ultramarines, basés à Ultramar, et donc à l'autre bout du plan galactique, pouvait bien faire dans les confins du Segmentum Tempestus...
Je sais que c'est pas évident, et que par un souci de respect des autres joueurs, tu as préféré garder dans ce scénar les Chapitres originaux, mais tout de même, tu te rendra compte que c'est bien ironique de ta part, n'est-ce pas ?


Citation :
A leurs côtés, un maître loup enfourchant une monture bestiale de Fenris fonça à toute vitesse sur le premier adversaire de taille qui se présentait devant lui
Pour rappel, un SM en armure énergétique, ça fait entre 200 et 250kg (au moins le double pour une armure termi). Il ne s'agit pas de "soulever" mais de "porter". Ca donne une idée de la puissance de la bestiolle en question.


Citation :
le seigneur du chaos guida ses suivants vers les restes d’un bâtiment qui leur offrirait un léger couvert face aux eldars qui avaient désormais pleine vue sur eux.
Il aurait dut remonter dans le LR dès que possible puis repartir à la chasse aux têtes des généraux ennemis, afin de profiter du lance grenades automatique du LR. Enfin, comme je n'ai pas de vue d'ensemble sur le champ de bataille, ça me paraît dur de juger, mais c'est ce que j'aurais fais, je pense.


Citation :
Mais un malheureux coup du sort frappa les banshees lorsqu’elles furent mystérieusement ralenties par une force obscure et stoppées dans leur élan, laissant le terminator avec lance-flamme libre de carboniser quatre d’entre elles, mettant en fuite les survivantes
Les rapports de bataille me font souvent cette impression nanarde. En fait, elles ont été empêtrées dans le terrain difficile, c'est ça ? Alors que dans la réalité, on dirait simplement que le totor a eut d'assez bon réflexe pour les cueillir avec son lance-flamme pendant qu'elles chargeaient... -_-'


Citation :
L’être qui en sortit était la chanoinesse Claire Ophelias, mais ce n’était plus la chanoinesse Claire Ophelias.
Tout à fait : au début du texte elle s'appellait Victoria Teodia.
(No comment... :lol:)
J'imagine qu'elle figure la Sainte Vivante se trouvant en bannière du Forum ? ^^


Encore une victoire bien réussie. La position défensive que vous avez adoptée a fait se jetée l'ennemi les pieds dans le plat.




Citation :
Mais comme vous allez pouvoir le découvrir dans le rapport de bataille, cela n'a pas suffit pour permettre aux chaotiques de prendre l'ascendant. Il faut dire aussi qu'il y avait parmi eux deux gremlins (traduction : "gamin inexpérimenté, stupide et/ou arrogant qui croit que Warhammer 40.000 est un jeu facile à jouer") qui leur ont bien évidemment plombé la partie.
Le fossé des générations, c'est comme la frontière entre Puritanisme et Radicalisme, on se rend jamais compte quand on l'a traverse. Bienvenue du côté des vieux cons, cher Monsieur Silverstein. Allons fustiger ces morveux impertinents.


Citation :
Le carnage constant qui frappait la planète de Tolkhan impliquait des milliers d’évènements qui pouvaient chacun influer sur le cour du destin, créant une infinité de possibilités qu’il était impossible de toutes explorer avant le moment fatidique.
Pour un prodige, sa vue porte sur un très court terme, je pense. Un véritable stratège, assisté par des dons prophétiques aussi sûrs que les siens, devrait être capable de voir jusqu'aux confins de l'éternité, littéralement. Pour rappel, des gens tels que Confucius ou Nostradamus n'avaient ni l'un, ni l'autre (Nostradamus ayant été astrologue) et ça ne leur a pas empêché d'être capable de voir et prévoir sur des siècles de distance, aussi bien dans le passé que dans l'avenir. La réalité dépasserait-elle ta fiction ? A moins que cela ne soit dût au fait que, "des époux dans le même lit ne partagent pas le même rêve" (au sens propre, dans le cas qui nous concerne :P)... J'estime que cela serait assez décevant.



Citation :
Cette zone n’avait rien de particulier et ne présentait aucun intérêt stratégique direct, sinon le fait de déboucher sur l’une des artères de circulation de la ville, l’avenue du commandant Macharius, qui permettrait ainsi d’y déplacer rapidement d’importants effectifs de chars pouvant faire toute la différence dans le déroulement du conflit.
"Commandant" prêt trop à confusion, car son titre était "Commandeur Stellaire Impérial" ou quelque chose comme ça. L'appellation / prédicat Commandant correspond, dans la marine, à des grades d'officiers de faible rang (Capitaine essentiellement). Du coup, ça peut prêter à confusion d'utiliser "Commandant" plutôt que "Commandeur" voire Amiral / Général / Maître de Guerre. Tu fais comme tu veux, mais je tenais à souligner ce détail.


Citation :
C’est donc avec résolution et confiance qu’Irul Elronhir endossa une nouvelle fois l’armure qu’il portait depuis maintenant si longtemps, priant les dieux eldars pour qu’aucun des membres de son escorte ne devienne la proie de Slaneesh.
Confiant ou téméréraire ? C'est ce que nous verrons... Toutefois, un passage dans le Warp pour se téléporter est tellement bref, qu'en fait pour les entités Warp, c'est un peu comme jouer à chasse-taupes. Dans ces conditions, on comprend pourquoi il a confiance. Mais il ne faut pas oublier que les démonettes ont une meilleure initiative que les autres démons, et donc elles seront plus promptes à réagir ! Rhalala... Qu'est-ce que c'est compliqué ct'histoire.


Citation :
Les orks arrivaient sur le flanc gauche, tandis que les nécrons et les taus tenaient fermement le centre et que le chaos avait fermement l’intention de percer sur le flanc droit : lorsque la silhouette inquiétante d’un prince démon de Khorne apparut au sommet d’une colline, aux côté d’un land raider du chaos et de frénétiques berserkers de Khorne, la confiance des défenseurs commença à fléchir…
Ils ont un bon déploiement, très polyvalent à priori. Je comprends pourquoi ils ont faillit gagnés, en fin de compte.


Citation :
- Ici Pedro Kantor, du chapitre astartes des Crimson Fists !
Ah ! Mais c'est mon ami le mauvais perdant ! Il a tout perdu. Les Dark Angels lui ont volés sa motojet (il s'amusait à en tester une en V1). Les Ultramarines lui ont volés une boîte pour débutant (Assaut sur Black Reach était sensé être au début Assaut sur Rynn). Les membres du staff se sont ligués avec les orks pour lui voler les trois quart de son chapitre, avec tout son patrimoine. Et comble de la honte, les sculpteurs lui ont volés son droit légitime à porter une Cape. Bigre ! Quelle humiliation... !
... Et maintenant, l'Ordo Malleus s'apprête à voler la mémoire d'une bonne partie de ses Space Marines, à cause du Prince Démon. Tzeentch aurait-il trouvé une tête de Turc surlaquelle s'acharnée à longueur de temps ?!


Citation :
Quelques instants après la fin de cette transmission, un unique drop pod surgit de la voûte nuageuse et tombât derrière la première vague des forces du chaos. Lorsque ses portes automatisées s’ouvrir, le maître de chapitre Kantor et une escouade complète de vétérans d’appui Crimson Fists en sortir pour semer la confusion dans les rangs des astartes corrompus.
Pour rappel, vu que les Drop Pods doivent être largués en orbite, et qu'arriver depuis l'orbite leur prend au minimum plusieurs heures (s'ils vont trop vite ils seront incapable de ralentir et seront écrabouillés par la gravité ou s'enflammeront dans l'athmosphère), l'usage des Drop Pods est loin d'être un genre d'assaut éclair.


Citation :
Les berserkers courraient du plus vite qu’ils pouvaient, mais ils arrivèrent trop tard pour sauver leur seigneur : celui-ci fut bannit dans le Warp sous leurs yeux lorsque le maître de chapitre Kantor le mit à terre d’un tir de son antique fulgurant, la Flèche de Dorn, avant de lui transpercer le visage d’un puissant coup de gantelet énergétique.
En parlant de ça, je suis scandalisé par le fait que la relique des Crimson FISTs dont la bannière est un poing peint en rouge, soit un fulgurant et non un FIST, et par conséquent un gantelet énergétique peint en rouge. Que l'Empereur me tripote, ça tombe sous le sens, non ?! Mat Ward est un foutu corniaud qui écrit le Fluff avec ses pieds, voilà ce qu'il est. Hum... Veuillez m'excuser, je m'emporte par trop souvent lorsque j'évoque ce... cher monsieur.


Citation :
C’était également là que se trouvaient les quelques membres de l’Adeptus Mechanicus qui gardaient le Schéma de Construction Standardisé, le seul bien qui valait encore la peine qu’on se batte sur cette planète. Leur analyse indiquaient que ce SCS était celui permettant de fabriquer les véhicules de transport d’attaque Stormraven
Mouais, bof, hein. Même pour moi qui joue l'Inquisition et plus particulièrement les CG, je le trouve moche, de toute façon. ^^'


Citation :
- Elia… surtout, ne laisse pas ta confiance vaciller simplement parce que tes pouvoirs sont amoindris. Je ne supporterais pas te de perdre.

- Moi non plus, Irul. Fais très attention à toi... pour moi.
Ce couple est au moins aussi attendrissant qu'efficace, mais il me rappelle plus de mauvais souvenirs que de bons.
J'aurais pas dut lire ces passages, c'est pas bon pour mon pitit coeur auxiliaire... T.T


Citation :
La monture de Brandark était trop rapide pour être interceptée, même pour des eldars, et c’est elle qui chargea les scorpions avec une violence digne du dieu auquel elle était affiliée.
Asphar, c'est un juggernaut, pas un missile téléguidé. Il ne confère même pas la règle cavalcade, ce qui fait qu'il est aussi rapide / lent qu'un space marine en armure ! ^^'
Remplace le par une sorte de chimère synthétique du Chaos universel, par une autre monture démoniaque. Tu peux aussi garder le Loup de Fenris en disant que c'est un animal qu'il a volé / réanimé / dompté. Ou modifie cette phrase en parlant non-pas de sa rapidité, mais du côté implcable de sa charge, même si ça sera pas très fidèle à la bataille telle qu'elle s'est déroulée.


Citation :
Alors que la réplique des eldars envoyait ad patres la plupart des suivants du sorcier, le régiment blindé ennemi arriva finalement au bas du Chemin des Elus et commença à tirer sur les forces impériales et eldars.
Essaie plutôt de trouver une forme latinisée pour "ad primarque". C'est plus facile à dire qu'à faire, mais ça serait stylé si tu pouvais.


Citation :
Uhel lança un éclair psychique contre une sentinelle qui tentait de lui bloquer le chemin, la faisant exploser instantanément, puis slaloma entre les Leman Russ qui le séparaient encore de sa cible, coupant les chenilles de l’un d’eux au passage avec sa lance chantante, pour finalement atteindre le char super-lourd et planter son arme dans le compartiment moteur. Mais malheureusement son attaque n’eut aucun effet contre l’imposant blindage du monstre de métal, et rapidement une vingtaine de canons mitrailleurs se tournèrent vers lui.
Omigoto ! Beau fait d'armes. Dommage qu'il soit mort.


Citation :
L’autarque se tourna alors vers l’un des prophètes du Conseil des Prescients et lui demanda d’utiliser ses pouvoirs pour rétablir ce soldat ainsi que pour lui permettre de vivre bien plus longtemps que son corps ne pouvait normalement le supporter. S’il survivait aux futurs champs de bataille où il serait envoyé, il ne manquerait pas de devenir une véritable légende.
Voilà le genre de choses qui fait que l'Ecclesiarchie enquête soigneusement avant de cannoniser des gens... Un ou deux siècles après sa mort dans son lit, tous les champs de bataille auxquels il eut participé ayant été des lieux de victoire pour l'Imperium, le scandale éclata. Une enquête de l'Inquisition révéla que le héros Marbo était coupable de commerce avec les Xenos et qu'il leur avait vendu son âme en échange de la gloire sur le champ de bataille. -_____-"


Pour conclure, je dirais que c'était une bien belle campagne, une grande réussite de l'Ordre, comme souvent dans les campagnes à 40k (normal, vu le nombre de joueur Space Marines, c'est complètement déséquilibré ! ^^'). Félicitations !


Au passage, j'aimerais bien savoir ce qui a retenu l'Inquisiteur Silverstein pour qu'il ne participe pas à la dernière bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irul Elronhir

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Vaisseau-monde Elthir

Feuille de héros
Nom: Irul Elronhir
Niveau: 60
Échelon: Autarque

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Sam 6 Aoû - 8:26

Et bien que dire, sinon que je suis heureux de voir mes rapports de bataille ainsi décortiqués par un si fin spécialiste ^^. Tu as l'air de t'y connaître sur WH40K, Tenkaranpu, et je t'en félicite. Pour le moment je suis encore plutôt un spécialiste de Halo mais j'essaye d'augmenter régulièrement ma culture sur warhammer afin d'arriver au même niveau. J'espère juste ne pas avoir écris de conneries dans le Librarium, du coup ^^.

Concernant la campagne, il faut dire qu'au départ j'ai fait sous la forme de simple rapport très légèrement littéraires et qu'au fur et à mesure j'ai préféré renforcer le côté littéraire pour donner à la campagne un aspect plus intéressant et plus immersif.

Concernant les forces en présence, oui, c'est toujours le bordel pour ce qui est d'expliquer les alliances entre les forces du Désordre, surtout dès que les nécrons ou les tytys entrent dans la danse (alors avec les deux, m'en parlez pas). Techniquement, cette bataille ne s'est pas déroulée dans le secteur Hullerstorm (Tolkan n'est d'ailleurs pas sur la carte du secteur), mais j'ai quand même voulu y insérer plusieurs personnages de ma propre création pour faire un peu le lien. J'ai gardé les chapitres space marines utilisé par les joueurs pour rester fidèle à la bataille d'origine, mais je pense que si je ré-écrivais cette bataille dans la section "RP Libres" je changerai complètement les forces présentes, alliés et ennemies. Peut-être que je le ferai, si j'ai le temps. En tout cas ce qui m'a plus dans cette campagne, c'est que contrairement à toutes celles auxquelles j'ai déjà participé, les space marines étaient en minorité (même en alliant les chaotiques avec les loyalistes).

Et je suis entièrement d'accord sur toi au sujet des Crimson Fists : c'est vraiment terrible la façon dont ils ont été traité par GW, alors qu'ils sont l'un des chapitres les plus intéressants (sans parler du schéma de couleur qui est magnifique lorsqu'il est bien peint). Il y a plusieurs types chez Games qui "ecrivent le fluff avec les pieds" comme tu dis (j'ai encore de sacrés souvenirs de l'époque Gavin Thorpe... Vade Retro Tzeenchius !), leur dernier gros foutage de gueule étant le codex Chevaliers Gris. Mais contrairement à Halo où j'ai décidé de modifier une bonne partie de l'univers pour le rendre cohérent, je n'en suis pas encore arrivé à ce point pour WH40K.

Pour ce qui est de Silverstein durant la dernière bataille, il était occupé à manger des fraises avec le maître de la cité-ruche, tel Grouchy à Waterloo ^^. Non, plus sérieusement, je pensais l'avoir mis dans la dernière bataille puisque le joueur soeur de bataille était présent, mais apparemment j'aurais oublié de le citer. Il faudra que je corrige cela.

Bref, je prends bien en compte tes remarques sur les points de mes rapports que tu as précisés pour une éventuelle correction prochaine et peut-être même une ré-écriture en courte fanfiction (voir même une campagne RP sur le forum, qui sait ?).

Encore merci pour tes remarques, Tenkaranpu. Ça fait plaisir de recevoir les avis d'un connaisseur du fluff.

_________________
Pseudo principal : Asphar Silverstein
"Cette époque est la plus sombre que nous ayons connue depuis la Chute. L'apparition de la Faille de l'Éveil nous force à reconsidérer notre capacité d'action dans cette partie de la galaxie et à chercher de nouveaux alliés pour combattre l'engeance du Chaos qui cherchera à nous engloutir. Notre seule possibilité est de nous tourner vers les mon-keigh, du moins ceux qui possèdent la maturité nécessaire pour comprendre la raison qui nous pousse à rejeter notre haine envers eux, jusqu'à accepter de les nommer humains. C'est en eux que repose notre seul espoir."
Grand Autarque Irul Elronhir, dirigeant d'Elthir l'Espérance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenkaranpu

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   Dim 7 Aoû - 16:40

Je t'en prie. Par contre, même si je m'y connais assez en 40k et en Stratégie Militaire, je suis loin d'être un expert, et mes connaissances sont un peu en perdition ces dernières années, faute d'entretien. D'ailleurs, je suis surtout familier du Fluff V1/V2, et un peu du V3/V4, car j'ai lut très peu de livres BL et de codex récents, donc je peux aussi me tromper.

Quoiqu'il en soit, je te souhaite une bonne continuation. Mais finit d'abord ta Fic en cours, avant d'en entamer une autre ! ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne hivernale : le siège de Tolkhan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne hivernale : le siège de Tolkhan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» campagne skaven
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Une campagne d’alphabétisation, est-elle opportune maintenan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secteur Hullerstorm :: Forum de discussion :: Les jeux WH40K :: Rapports de Batailles-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit