AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Background de la Garde Impérial

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Ryan
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 29/11/2010
Age : 25
Localisation : Monde-Ruche Solarys

Feuille de héros
Nom: Jack, Francis Ryan
Niveau: 60
Échelon: Colonel

MessageSujet: Background de la Garde Impérial   Sam 4 Déc - 22:35

LA GARDE IMPÉRIALE


La Garde Impériale comprend des milliards de soldats issus d'un million de monde, tous unis contre les ennemis qui menacent de disloquer l'Imperium. Des rangs de soldats disciplinés et des colonnes de blindés s'opposent à de sauvages extraterrestres et à des horreurs surnaturelles . La Garde Impériale est l'épine dorsale de l'Imperium et sans elle, l'humanité succomberait face aux horde des xénos, des hérétiques et pire encore.

Le royaume de l'Humanité s'étend des Étoiles du Halo jusqu'à la Bordure Oriental et au-delà. Cet empire est incroyablement vaste et le parcourir d'un bout à l'autre pendrait bien plus qu'une vie humaine. La simple communication interplanétaire est une affaire coûteuse et souvent impossible. Les distances sont telles qu'un message envoyé à la vitesse de la lumière prendrait des décennies, sinon des siècles à atteindre le système solaire voisin, et les demandes de renforts sont souvent ignorées pendant des éternités. Une seule force armée est assez vaste pour défendre la totalité de cet empire: La Garde Impériale.

A l'instar de celle des autres soldats de l'Imperium, la vie des Gardes Impériaux est faite de discipline, de devoirs et d'honneur. Même s'ils sont bien moins puissants que les Space Marines, on dénombres plusieurs millions de Gardes pour chaque membre de l'Adeptus Astartes. Même si un seul bolt bien placé peut abattre n'importe quel ennemi, une volée de millions de tirs de laser peut mettre un terme à la progression d'une armée entière. Les forces de la Garde Impériale sont entraînées à tenir bon face à l'adversaire et à répliquer par des tirs disciplinés. La Gardes ne manient pas les meilleurs armes qui soient, leur métabolisme est celui d'un humain ordinaire. mais ils ont des tripes, et du feu dans les veines. Le fait qu'ils combattent avec la même discipline des démons du Warp et des monstre colossaux fait d'eux de véritables héros. Chaque Garde a fait vœu de défendre l'Imperium et de détruire ses ennemis dans le cadres de terribles guerres qui ravagent la galaxie. Les engagements auxquels participe la Garde sont les plus brutaux qui soient: la vie des soldats n'a aucune importance et le sacrifice de centaines de milliers d'hommes décide du destin de monde entiers. Mais même au milieu de ces bains de sang, il existe des instants cruciaux où les exploits d'une seul compagnie peuvent changer le cours d'une guerre. Dans de tels moments, les actes héroïques d'un simple soldat peuvent faire la différence entre la victoire et la défaite.

Les armées de la Garde n'ont que faire de la subtilité et répondent à n'importe quelle situation par l'usage de force brute. La Garde Impérial broie ses ennemies lors d'épouvantables guerres d'usure, et beaucoup de ses commandants sacrifient des milliers de soldats pour le plus insignifiant des gains tactiques. Si certaines ressources, comme les reliques de l'âge d'or technologique, sont rares et inestimables, il en est une dont l'Imperium ne manquent pas: ses citoyens.

La logistique nécessaire au transport des colossales armée de la Garde est considérable; le simple fait de parvenir à acheminer un régiment sur une zone de guerre est une victoire en soi. Mais même si ces forces sont peu maniables et lentes, leurs déploiements face à un ennemi a toujours les mêmes conséquences. Vu la quantité de soldats, de char et de munition déployées, la Garde tient du marteau qui écrasera toute opposition.

Au combat, des vagues d'infanterie submergent les positions ennemies; les adversaires qui survivent aux volées disciplinées des fusils laser seront navrées de cent coup de baïonnette ou tout simplement piétinés par des milliers de bottes ferrées. Les troupes sont appuyées par de pesants blindés, des monstres de plastacier et de céramite à la puissance de feu inouïe. Ces géants de métal crachent une pluie de mort continue et écrasent les rares survivants sous leur chenilles d'acier. La progression inexorable et imposante de la Garde se fait au son des déflagrations assourdissantes d'imposante pièces d'appuis, lesquelles noient les positions adverses sous un barrage d'obus capables de raser un gratte-ciel. Rébellions hérétique, invasion extraterrestre et empires ennemis ont tous succombé à la force des armées de la Garde Impériale, et c'est grâce au noble sacrifice de ses soldats que l'Imperium existe encore, plus de dix mille ans après sa création.

extrait du codex Garde Impérial V5
écrit par Robin Cruddace
Acheter ce codex



_________________
"Un jour un Général d'Hullorden me fit remarquer que ma compagnie était aussi discipliné qu'une escouade d'Ogrin, je lui ait dit qu'ont étaient certe pas politiquement correcte, mais la plupart de mes Hommes sont presque des vétérans comparé aux régiments blinder d'Hurllorden que le Général commandé"
Capitaine Jack Ryan à un Ami.

"Potius mori quam foedari" (Plutôt la mort que la souillure)
Devise des Légions Phœnix de Solarys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Mira Goldstein
Admin
Admin
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 31
Localisation : Porte de Thelios, Trojank

Feuille de héros
Nom: Olivia Mira Goldstein
Niveau: 60
Échelon: Colonel

MessageSujet: Re: Background de la Garde Impérial   Ven 22 Juil - 17:06

La Garde Impériale fut créée lors de la Grande Croisade de l'Empereur en M30 pour assister les légions de space marines dans la reconquête de la galaxie et, plus particulièrement, des colonies humaines perdues durant l'Ère des Luttes. Portant à cette époque le nom d'Armée Impériale, ces milliards de soldats "standards" permirent aux différentes légions de se disperser à travers l'espace tout en conservant une force militaire suffisante pour mener leurs batailles contre les ennemis de l'Humanité. Une fois qu'une planète passait sous le contrôle de l'Imperium, c'était également l'Armée Impériale qui constituait une force d'occupation, les premiers gouverneurs planétaires étant assez souvent des officiers militaires recevant le contrôle d'un monde en récompense de leur service envers l'Empereur. Durant les premiers temps de la Grande Croisade, l'Armée Impériale se cantonna à des rôles de garnison, se chargeant d'écraser les noyaux de résistance qui pouvaient rester dans le sillage des space marines, brisant ainsi définitivement des ennemis démoralisés avant de placer des milliers de mondes sous la bienveillante loi de l'Empereur. Cependant il est fort probable que son rôle devint de plus en plus actif au cours du temps, leurs implications directes durant les batailles menées par les guerriers de l'Adeptus Astartes étant de plus en plus nombreuses et de plus en plus importantes.

Mais après la terrible guerre civile provoquée par l'Hérésie d'Horus, les forces de l'Imperium furent divisées afin que plus jamais un seul homme n'ait le contrôle de forces armées capables de menacer l'existence même de l'Humanité. Ainsi, tandis que les légions space marines étaient divisées en chapitres, l'Armée Impériale cessa d'exister en tant que telle : le lien entre ses flottes et ses armées fut coupé et plus jamais un commandant de troupes ne fut en mesure de diriger des vaisseaux interstellaires. C'est ainsi que naquirent la Flotte Impériale et la Garde Impériale. Cette dernière fut organisée en régiments dont la loyauté serait testée en permanence par des Commissaires issus d'institutions centralisés. De cette façon, si un régiment venait à trahir l'Imperium, il ne pourrait pas répandre sa corruption au-delà de son monde d'origine, et si une partie de la flotte se rebellait, elle serait incapable de se ravitailler ou de déployer des troupes au sol.



Le Commandement stratégique :

En théorie, les officiers de la Garde Impériale reçoivent leurs ordres du Seigneur Commandeur de l'état-major de leur Segmentum, qui lui-même en réfère aux Hauts Seigneurs de Terra. Mais dans la réalité, les distances immenses et les délais dans les communications rendent souvent cette procédure impossible à appliquer, les dimensions galactiques de l'Imperium empêchant tout contrôle centralisé. La responsabilité opérationnelle d'un corps d'armée est alors le plus souvent déléguée à un officier impérial de haut rang tel qu'un général ou un maréchal.

Quelle que soit sa mission, le commandant d'un groupe d'armée est responsable du déploiement des troupes et de l'assignation des ressources à sa disposition. Certains commandants prennent personnellement la tête de ces forces au combat pour ce couvrir de gloire et établissent alors un quartier général de campagne au plus près de la ligne de front, toutefois la plupart savent que leurs compétences sont trop précieuses pour être risquées ainsi. Ils s'entourent de conseillers et de servo-crânes portant des data-globes et des parchemins pour diriger leurs troupes depuis la sécurité d'un vaisseau en orbite, d'un bunker anti-atomique de type Proteus ou d'un char de commandement Léviathan.

En de très rares occasions, un niveau de commandement encore plus élevé est nécessaire pour certaines campagnes de haute importance, et dans ce cas un chef particulièrement brillant et charismatique est alors nommé Maître de Guerre. Ce rang ne peut pas être attribué par le Departmento Munitorum sans l'assentiment des Hauts Seigneurs de Terra, car il arrive en second dans la hiérarchie après l'Empereur en personne. Plusieurs siècles peuvent s'écouler sans qu'aucun Maître de Guerre ne soit nommé, et le statut d'un tel individu est si élevé qu'il ne peut y en avoir qu'un seul à la fois. Cependant à cause du traumatisme persistant laissé par l'Architraître Horus, il n'est pas rare que le terme Maître de Guerre soit remplacé par un autre équivalent, le plus commun étant Seigneur Stellaire.



Le Departmento Munitorum :

Cette organisation est une branche importante de l'Administratum chargée de la gestion de la Garde Impériale. Il s'agit donc d'une bureaucratie tentaculaire responsable de l'acheminement et de la distribution des ressources militaires sur l'ensemble du domaine de l'Imperium. Ses fonctions les plus importantes sont la collecte de taxes et le recrutement ainsi que le transport de la Garde Impériale entre les différentes zones de guerre, pour lequel elle se repose sur la Flotte Impériale.

Chaque échelon du Departmento Munitorum est organisé au niveau d'un secteur, voir d'un sous-secteur dans le cas du secteur Hullerstorm. Cela se révèle essentiel à cause des variations dans les délais de communications et les voyages Warp, car la taille limitée d'un sous-secteur permet d'agir rapidement face à un danger émergent. Lorsqu'une attaque se produit, un corps d'armée est formé à partir des régiments de tous les mondes des systèmes voisins.

Lorsqu'il recrute un corps d'armée, le Departmento Munitorum est responsable de l'approvisionnement en munitions, en recrues, en matériel médical et technique ainsi que l'entraînement des troupes. Les méthodes permettant l'accomplissement de ces tâches donne des résultats souvent difficiles à quantifier. Des centaines de milliers de soldats issus de dizaines de régiments répartis sur plusieurs planètes sont envoyés vers la zone de guerre appropriée.



Les Forces de Défense Planétaires :

Chaque Commandant Impérial, également nommé Seigneur Planétaire ou Gouverneur Impérial, est responsable de la défense de son propre monde. C'est un devoir crucial, car chaque planète doit être en mesure de se défendre contre les déprédations de ses ennemis pendant des mois, voire des années, avant que des renforts n'arrivent. Ainsi, les Seigneurs Planétaires ont la charge de recruter, équiper, entraîner et entretenir des armées. Sur certains mondes, ces dernières sont simplement une petite garnison. Sur d'autres, il s'agit de dizaines d'armées, de tribus ou de gangs de ruches, souvent antagonistes, mais qui s'unissent lorsqu'il est nécessaire de repousser un envahisseur. Dans tous les cas, ces forces ne quittent jamais le sol de leurs planètes et sont donc généralement nommées les Forces de Défense Planétaires.

Organisées approximativement de la même manière que les régiments de Gardes Impériaux, les FDP ne quittent jamais la surface de leur monde natal et son chargés de le défendre contre tout ennemi qui viendrait à apparaître. Les soldats vétérans de la Garde Impériale ont donc souvent tendance à considérer ces troupes comme inexpérimentées et faibles, ce qui est toutefois très éloigné de la vérité puisque les raids de pirates, les exterminations de cultes hérétiques ou de mutants et les accrochages avec les races xenos sont fréquents sur toutes les planètes de l'Imperium. Les FDP font face à ces dangers avec la même bravoure que les soldats de la Garde Impériale, sans toutefois récolter la gloire de combattre sur un monde lointain.

Quoi qu'il en soit, les FDP ont toujours une autorité inférieure par rapport à leur équivalents de la Garde Impériale, et même un officier supérieur des FDP ne peut donner d'ordre à un simple soldat de ces corps d'armées.



Recrutement :

Dans le cadre de la dîme annuelle, un Gouverneur Impérial a le devoir de remettre un dixième de ses armées au Departmento Munitorum, et même plus si ce dernier l'estime nécessaire, afin de mener les nombreux conflits qui menaces l'Imperium. Ce tribut est d'une importance capitale puisque ce sont ces troupes qui forment les régiments de la Garde Impériale. Le nombre exacte de régiments levés dépend du niveau de dîme imposé au monde en question, ainsi que de la distance avec la zone de guerre la plus proche. Sur un monde-ruche en guerre permanente tel que Armageddon, le recrutement s'élève généralement à plus de cent millions d'hommes et plusieurs millions de chars, ne laissant qu'une petite fraction d'une population totalisant plusieurs dizaines de milliards d'âmes. Un agri-monde isolé, par contre, devra payer une dîme beaucoup moins élevé, dépassant rarement quelques millions d'hommes ou de cavaliers même si cela reste une part non négligeable de la population.

Si le tribut ne s'avère pas être satisfaisant pour le Departmento Munitorum, que ce soit selon des critères quantitatifs ou qualitatifs, le Gouverneur Planétaire risque la condamnation à mort, et c'est pourquoi les soldats sélectionnés pour faire partie de la Garde Impériale font toujours partie des troupes d'élite d'une planète. Il n'est d'ailleurs pas rare que ces troupes d'élite soient souvent en compétition pour obtenir une promotion au sein de a Garde Impériale. Sur certaines planètes, l'enrôlement se fait par la propagande en faisant miroité une carrière pleine de gloire à une jeunesse ambitieuse et naïve, tandis que sur d'autre rejoindre la Garde Impériale est la seule alternative laissée à des membres de gangs locaux pour éviter une exécution sommaire.

Lors de leurs création, les régiments sont identifiés par un numéro et le nom de leur monde d'origine. Par exemple, le 144ème Jalvien est le cent-quarante-quatrième régiment levé sur le monde-jungle de Jalvia. Il n'est pas rare que le numéro soit réutilisé après la destruction du régiment pour le régiment suivant recruté sur la même planète. Les recrues ont alors le devoir de faire honneur à leurs prédécesseurs et à leurs traditions. De plus, les régiments reçoivent souvent des noms officieux relatifs à leurs traditions ou gagnés au champ d'honneur. Ainsi, le 115ème d'Eridios est également appelé "Les Chevaliers d'Eridios" depuis une glorieuse bataille où ils protégèrent la population d'une ruche contre une marée ork, sacrifiant la moitié de leurs effectifs pour sauver les habitants d'un sort funeste.

Les uniformes et l'armement spécifique des régiments changent radicalement d'un monde à l'autre, chaque régiment étant équipé comme les troupes de sa planète d'origine, mais il s'agit généralement de différents modèles des mêmes objets et armements répandus dans tout l'Imperium, les différences étant plus souvent esthétique que fonctionnelles.



Organisation régimentaire :

Chaque régiment est levé sur une seule planète, c'est pourquoi les soldats de la Garde Impériale se considèrent avant tout comme appartenant à leur régiment plutôt qu'au corps d'armée auquel ils ont été intégrés. Sur leur monde d'origine, les Forces de Défense Planétaires sont divisées en bataillons, en divisions, cohortes, milices, génogroupes ou toute sorte d'appellation plus ou moins exotiques, mais la seule formation reconnue au sein de la Garde Impériale est le Régiment.

Il existe cependant plusieurs catégories de régiments possédant chacun des effectifs et des équipements très variés selon leur rôle. Par exemple, un régiment d'infanterie comportera très peu ou pas du tout d'artillerie lourde, tandis que les régiments blindés ne possèderont que très peu de réserve d'infanterie. Les régiments sont donc obligés d'œuvrer de concert pour vaincre l'ennemi. On pourrait penser à première vue que c'est une faiblesse, mais c'est surtout une précaution élémentaire : si un régiment a l'audace de se rebeller contre l'Empereur, il n'aura pas accès aux unités de soutien dont il aurait besoin pour mener une guerre à grande échelle.

Typiquement, un régiment comprend lors de son recrutement plusieurs milliers de soldats, même si ce nombre varie énormément. Les régiments d'infanterie de Trojank, par exemple, comptent généralement 90.000 hommes, tandis que les régiments blindés originaires de la même planète ne sont composés que de 2.500 membres d'équipage de char. Les régiments de Baneblade et de Shadowsword comprennent rarement plus d'une quinzaine de ces chars super-lourds, mais chacun d'entre eux dispose d'une puissance de feu colossale. D'une façon assez approximative, le principe de base adopté par le Departmento Munitorum est que quels que soient les effectifs ou le matériel des régiment, leur potentiel de combat doit être à peu près identique.

Voici en gros l'organisation hiérarchique d'un régiment, en commençant par l'unité la plus petite :

L'équipe de combat :
Rang du responsable direct : sergent ou caporal
Rang du responsable en second : aucun
L'équipe de combat n'est pas à proprement parler une formation officielle et son utilisation est considérés par beaucoup comme une erreur tactique grave, cependant elle continue d'être employée régulièrement par certains régiments, et plus particulièrement par ceux ayant l'habitude de combattre en milieu urbain. Une équipe de combat comporte généralement une demi-douzaine de soldats à peine, car il s'agit de la division temporaire d'une escouade en deux forces égale, la première étant dirigée par le sergent tandis que l'autre est sous la direction du caporal.

L'escouade :
Rang du responsable direct : sergent
Rang du responsable en second : caporal
C'est la formation de base qui gère les effectifs d'infanterie. Une escouade est généralement composée d'une douzaine de combattants bien que certains régiments soient basés sur beaucoup plus que ça. Une escouade peut être de différents types :

  • escouade de commandement (un officier avec ses gardes du corps et aides de camps ou conseillers tactiques ; pour les escouades de commandement de compagnie ou de régiment, les effectifs peuvent rapidement dépasser la vingtaine)
  • escouade d'infanterie (escouade standards armée de fusils lasers)
  • escouade d'armes lourdes (chargées d'installer et de manipuler des armes fixes à fort potentiel de destruction tels que les bolters lourds, lance-missile, canon d'assaut ou canon laser)
  • escouade d'armes spéciales (ces escouades portent généralement entre deux et quatre armes spéciales de type lance-flamme, fuseur, fusils snipers ou, pour les plus fortunées, fusil plasma)
  • escouade de vétéran (troupes endurcies désignées ainsi pour avoir accès à de meilleurs équipements)
  • escouade de conscrits (nouvelles recrues inexpérimentées devant faire leurs preuves)
  • escouades des légions pénales (c'est une escouade d'infanterie particulière composée uniquement de criminels dont l'enrôlement est un moyen de payer leur dette envers l'Imperium)
  • escouades de troupes de choc : (évoluant en dehors de la chaîne de commandement standard et n'étant ainsi rattachées à aucune formation particulière, les troupes de choc sont des soldats d'élite chargés des missions spéciales à haut risque)
Le peloton :
Rang du responsable direct : lieutenant
Rang du responsable en second : adjudant
Rassemblant un nombre varié d'escouades de compositions variées, le peloton est le premier véritable maillon de la chaîne de commandement dans la Garde Impériale. Organisé autour d'une escouade de commandement de peloton, cette formation peut compter entre cinq et quinze escouades selon la planète d'origine du régiment. Les escouades qui composent un peloton d'infanterie sont généralement de natures diverses selon des proportions pouvant varier d'un peloton à l'autre au sein d'un même régiment : certains pelotons seront composés uniquement d'escouades d'infanterie tandis que d'autres compteront également des escouades d'armes lourdes, d'autres étant plutôt spécialisées en alignant des vétérans et des escouades d'armes spéciales. Le choix de cette répartition est laissé au capitaine de la compagnie dans laquelle se trouve tel ou tel peloton.

La compagnie :
Rang du responsable direct : capitaine
Rang du responsable en second : major
Une compagnie est composée d'un nombre variable de pelotons selon le monde d'origine du régiment, agissant de façon coordonnées sous l'autorité d'un capitaine lors des combats de moyenne ampleur où il est nécessaire d'effectuer des mouvements tactiques en combinant les capacités de ces pelotons. Il s'agit du type de formation le plus communément déployé pour les escarmouches et engagements d'assez faible importance.

Le régiment :
Rang du responsable direct : colonel
Rang du responsable en second : lieutenant-colonel
Le régiment est la formation militaire la plus importante contenant des soldats originaires d'un même monde. Il est composé d'un nombre variable de compagnies et peut parfois être déployé seul pour certaines missions de défense planétaire contre des menaces urgentes, le temps qu'un corps d'armée soit envoyé sur place pour prendre les choses en main sérieusement.

Le corps d'armée :
Rang du responsable direct : seigneur général
Rang du responsable en second : général en second
Rassemblant plusieurs régiments souvent originaires de planètes différentes, le corps d'armée est la plus grosse formation pouvant être créée au sein de la Garde Impériale. Il est extrêmement rare qu'un corps d'armée soit composé uniquement de régiments recrutés sur le même monde, ce qui fait que les forces qui le composent possèdent généralement des capacités complémentaires qui les rendent encore plus performants que lorsqu'ils sont isolés. Il n'y a jamais plus d'un seul corps d'armée présent sur une même zone de conflit, tous les renforts arrivant éventuellement après le début des combats étant placés sous le commandement du seigneur général responsable des opérations. Un corps d'armée doit cependant faire attention non seulement à ce que les compétences de chaque régiment soit utilisées correctement, mais aussi à ce que les rivalités entre des régiments originaires de planètes différentes ne soient pas une source de problème sur le champ de bataille, une chose qui a provoqué plusieurs défaites parmi les plus catastrophiques de l'histoire de l'Imperium.



Le Commissariat

La foi de la Garde Impériale en l'Empereur est nettement moins grande que celle des Space Marines, ses troupes étant recrutées parmi des populations où la foi est souvent secondaire. C’est pourquoi il est nécessaire que la loyauté de ces troupes soit éprouvée continuellement par un corps spécialisé à la dévotion exemplaire. C’est le rôle du Commissariat.

Cet organisme est une branche du Departmento Munitorum rattaché à la Garde Impériale qui évolue cependant en dehors de la chaîne de commandement normale des officiers. Les membres de cet organisme sont appelés des commissaires, et chacun d’entre eux vient de l’une des écoles impériales de la Schola Progenium où il a été éduqué dans le but précis de servir ce rôle. Bon nombre de commissaires ont d’abord servi au sein des troupes de choc et comprennent donc aussi bien les concepts stratégiques que la brutalité des combats. Chaque régiment de Gardes dispose d’un nombre variable de commissaires, certains régiments n’en comptant qu’une demi-douzaine alors que d’autres en possède un dans chaque peloton.

Le rôle des commissaires est simple : maintenir le moral, la discipline et la combativité de leur régiment en punissant la couardise et l’incompétence de façon exemplaire. Universellement craints et souvent haïs par leur entourage, les commissaires ont toute latitude pour exécuter sommairement un officier ou un soldat manquant à ses devoirs sur le théâtre des opérations. Il n’est pas rare que certains régiments soient passés sous le commandement d’un commissaire après que tous ses officiers supérieurs aient été exécutés pour lâcheté, cette situation pouvant parfois rester en l’état pendant des années voir jusqu’à la destruction complète du régiment. Savoir qu’un commissaire surveille leurs moindres faits et gestes a tendance à aider les soldats à se concentrer sur leur tâche et, dans certains régiments, les gardes impériaux craignent encore plus leur commissaire que leurs ennemis.

En tant qu’officiers supérieurs du Departmento Munitorum, les commissaires ont également deux missions supplémentaires : lorsqu’ils ne sont encore rattachés à aucun régiment, ils supervisent la levée de troupes pour la Garde Impériale, et une fois qu’ils servent au sein d’un régiment ils ont comme tâche de servir de lien entre les officier de ce régiment et le commandement stratégique. Ces deux missions sont essentielles pour assurer la qualité et la fidélité des forces de la Garde Impériales ainsi que pour surveiller de façon permanente ces mêmes forces afin d’éviter qu’elles ne soient corrompues.

L’éducation et l’entraînement des commissaires durant leur passage à la Schola Progenium fait d’eux des hommes (et parfois des femmes) extrêmement courageux dont la dévotion envers l’Imperium ne fait pas l’ombre d’un doute. Ils incarnent l’idéal de fidélité et de loyauté mais restent cependant des personnages distants et sévères : leurs uniformes sont noirs tandis que leurs longs manteaux et leur casquettes sont décorés de macabres symboles impériaux. Il existe plusieurs grades de commissaires en fonction de leur niveau d’expérience, leur grade étant attribué par les autorités du Departmento Munitorum d’après l’étude des rapports qu’ils envoient :

Les seigneurs commissaires : lorsqu’un régiment se voit rattaché plusieurs commissaire, celui étant le plus âgé du régiment avec le service le plus long et le plus de campagnes à son actif porte le rang de seigneur commissaire. Il assigne les commissaires sous ses ordres aux divers officiers du régiment selon son jugement de la situation ou des officiers en question. En plus de l’habituel uniforme noir des commissaires, il porte des insignes et décorations affichant clairement son titre.
Le seigneur commissaire sert généralement auprès de l’escouade de commandement du régiment en tant que conseiller militaire et superviseur, mais cela ne l’empêche pas de prendre part aux combats pour inspirer les troupes et les pousser à des élans de bravoure afin d’accomplir des exploits que l’on pensait irréalisables. L’audace des seigneurs commissaires est légendaire, et de nombreuses histoires parlent d’escouades démoralisées et isolées poussées aux plus beaux actes de vaillance par l’exemple de tels héros. Ce sont des parangons de bravoure, des chefs naturels qu’on dit capables de transformer une défaite en victoire.

Les commissaires : c’est le grade le plus commun au sein du Commissariat. Chaque commissaire est responsable des troupes au sein d’une unité qui lui est attribuée par son seigneur commissaire, cette unité pouvant être un peloton ou une compagnie. Si cette unité vient à faillir gravement à ses devoir, le commissaire qui en a la charge peut recevoir un châtiment adapté pour son manque de vigilance (le plus souvent il est sujet d’une mutation disciplinaire dans une unité de légion pénale). Le pouvoir d’un commissaire n’est cependant pas limité exclusivement à l’unité à laquelle il est rattaché, et il peut parfaitement appliquer la même autorité sur d’autres unités de gardes impériaux tant que ces derniers font partie du même régiment et qu’il n’empiète pas sur l’autorité d’un confrère commissaire.

Les Commissaires Cadets : pour apprenne comment exercer la vocation de commissaire, il faut comprendre ce qui fait le moral et le bien-être spirituel des troupes dont il est responsable. On ne peut pas enseigner en théorie ce qui doit être pratiqué dans un orage de faisceaux d'énergie et le bruit assourdissant de la bataille. C’est pourquoi les membres du commissariat venant tout juste de terminer leur formation au sein de la Schola Progenium reçoivent le titre de commissaire cadet et sont regroupés dans une escouade d’entraînement des commissaires. Ces escouades sont constituées de neuf commissaires cadets, chacun d’entre eux identifié par un uniforme bleu soigné avec le badge des cadets, l’escouade étant commandée par un vrai commissaire choisi par le seigneur commissaire du régiment.
Le devoir du commissaire cadet est simple : vivre, combattre et au besoin mourir au côté des troupes qu'il est censé inspirer. Pour cela, les commissaires cadets utilisent la même arme standard que les gardes impériaux, à savoir le fusil laser. Cette formation est à la base d'une partie du respect accordé aux commissaires par les soldats, car ils savent que seuls les cadets qui ont prouvé leur courage et leur dévotion face au feu ennemi sont choisis. L'entraînement des cadets n'a pas de durée fixée, le fait qu'un cadet réussisse à devenir un vrai commissaire dépendant uniquement du jugement du seigneur commissaire du régiment.
Les cadets commissaires sont donc une unité très motivée et respectée par toutes les autres troupes de la Garde Impériale. Un détachement accompagné par une telle escouade se sent chanceux et sûrement prédestiné à vaincre, ce qui explique pourquoi les escouades d’entraînement de commissaire sont régulièrement mutées d’une compagnie de combat à une autre pour faire bénéficier de cet effet au plus grand nombre de troupes tout en augmentant l’expérience de ses membres. Lorsqu'un commissaire décide qu'un commissaire cadet a failli à son devoir, mais qu'il n'a pas montré de couardise ou d'insubordination, le cadet est relevé de son poste et ses devoirs avant de passer devant la commission des bataillons pénaux dès que cela est possible. Tôt ou tard, leur destin sera fixé par le seigneur commissaire ou par le commissaire sous les ordres de qui ils sont entraînés.


_________________
Compte principal : Asphar Silverstein

"J'ai lu il y a longtemps dans un livre que l'univers fonctionnerait apparemment sur le principe de l'équivalence, qui consiste à dire que pour obtenir quelque chose, il faut sacrifier quelque chose de même valeur. Mais l'expérience m'a montré que ce n'est qu'un ramassis de bêtises. Mon principe à moi est beaucoup plus simple et réaliste : ce que je veux je le prend, et si l'on me prends un, je reprends mille."

- Olivia M. Goldstein lors d'un conseil des officiers sur Trojank
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Background de la Garde Impérial
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secteur Hullerstorm :: Adeptus Astronomica :: Librarium-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit